La deuxième génération de La Volkswagen Golf GTI (Grand Tourisme Injection), à double phare, avait un moteur à aspiration naturelle de 1,8 litre à huit soupapes, déclarant 112 ch (sans catalyseur). Le poids du véhicule était de l'ordre d'une tonne, ce qui annonçait des performances exceptionnelles pour l'époque : une vitesse de pointe de 191 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en 9,7 secondes. Comme pour la Kadett, il y avait une version à 16 soupapes, avec une puissance de 140 ch.