La 355 a été le premier modèle à pouvoir équiper la boîte automatique F1, avec des palettes au volant.

Ferrari a été l'un des premiers constructeurs à utiliser ce type de transmission dans la compétition, qui permettait aux pilotes de monter et descendre les vitesses sans lâcher les mains du volant.

Elle a été introduite lors du GP du Brésil de 1989, dans la monoplace et Nigel Mansell, qui remporta cette course.