Cette variante du modèle italien a pris son nom de la ville italienne d'Imola, où se trouve le légendaire circuits de F1 : l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari.

Outre les grandes courses, comme celles que nous ont données Alonso et Schumacher en 2005 et 2006, elle a également laissé derrière elle des moments tragiques, comme la mort de Rolland Ratzenberger et Ayrton Senna, lors du GP de Saint-Marin en 1994.