C'est la Mercedes 300 qui relancera les grandes berlines munichoises après la Seconde Guerre mondiale. Après quelques années de calme, les ingénieurs veulent se remettre à développer. Du nouveau, du plus beau, du plus performant et surtout du plus confortable tout en mettant une distance raisonnable entre eux et les grosses Américaines.

Alors afin de montrer leur savoir-faire (nous sommes au début des années 50), les Allemands décident de miser sur la sécurité et d'en faire le fer de lance de la Classe S. Ainsi, la voiture est conçue avec des charnières et des sécurités de portes plus robustes pour éviter qu'elles ne s'arrachent en cas d'accident. Mais aussi de freins avants à tambour type Duplex, avec une répartition égale des forces entre les deux mâchoires du tambour.

Bien que la photo montre une W187 (coupé), les évolutions sont identiques. On note déjà la volonté de proposer le luxe sous de nombreuses formes.