Fin des années 90 et début 2000, le style Mercedes fait vieux jeu, zt doit se renouveler au risque de garder une image de "marque de vieux". Alors pour remédier à ça, Mercedes fait évoluer son vaisseau-amiral. Si la W140 marquait les tout débuts de l'électronique, c'est vraiment avec la W220 que cette aide non-négligeable prend tout son sens.

Le pinacle de cette technologie ? L'Adaptative Cruise Control. En effet, ce n'est pas la première marque à passer sur le sujet, Mitsubishi et Toyota se sont déjà attaqués au problème et produit des voitures de série avec ce régulateur adaptatif de vitesse. Alors pour s'assurer un système plus performant et plus complet, la marque de Munich pousse le vice plus loin.

Les Japonais ont développé une technologie basée sur un système Lidar (qui fonctionne via un laser), mais ce n'est pas assez précis pour Mercedes. Alors l'étoile développe une technologie avec une véritable antenne radar. La voiture récupère des informations nettement plus précises plus rapidement. Ainsi en 1999 le système DISTRONIC est né, imposant une nouvelle norme dans une technologie qui prendra plus de 15 ans à atteindre la voiture de monsieur Tout-le-Monde.

Ce n'est pas tout, cette Classe S du nouveau millénaire commence à s’intéresser aux questions de réduction de la consommation de carburant en proposant un système de gestion du nombre de cylindres actifs et reçoit de série la suspension AIRMATIC. En 2002, elle obtient une traction intégrale, que vous connaissez sous le nom de 4MATIC.