Sur sa Honda Jazz, le constructeur japonais continue à proposer une technologie originale. Pas de boîte de vitesse, un moteur thermique qui davantage de générateur qu'à véritablement entraîner les roues... En ville, terrain de jeu quand même favori et privilégié de cette Jazz, le bloc 4 cylindres 1.5 est très peu sollicité.

C'est quand on sort de ville, voire sur autoroute, que le moteur à essence devient de plus en plus présent. Jusqu'à être un peu désagréable à l'oreille sur de fortes accélérations. Mais très clairement la Jazz hybride doit se conduire doucement. Elle y excelle en agrément acoustique, et en consommations basses.