Bien que les voitures électriques offrent aujourd'hui une autonomie plus que décente, en 2012, cela posait un réel problème. L'excellente solution (bien que pas parfaitement écologique) appliquée à l'Opel Ampera était d'incorporer un moteur à essence non pas pour alimenter la voiture, mais pour produire de l'électricité. Ainsi, la voiture pouvait être utilisée tous les jours sans aucun souci puisque son autonomie dépassait les 600 km.