C'est un exemple de révolution esthétique qui n'a pas eu le succès escompté. En 2001, Renault a lancé l'Avantime, un coupé de 4,6 mètres de long. Il lui manquait un pilier central, ce qui a constitué un défi dans le développement de la voiture pour la marque française.

De plus, il n'était initialement vendu qu'avec un puissant moteur essence 3.0 V6 de 207 ch. À tout cela s'ajoute un prix plutôt élevé. Résultat des courses, l'Avantime n'a été commercialisé que durant deux années, ce fut un échec commercial.