La deuxième génération de la MINI est celle qui comporte le plus grand nombre de variantes de carrosserie. Et parmi celles-ci, il y a eu le Coupé mais aussi le Roadster, vendus entre 2011 et 2014, qui occupaient des place à part.

Non pas tant pour leur succès - qui, avouons-le, est plutôt modeste - mais pour leur originalité : le Coupé avait un pare-brise avec aileron intégré, et le Roadster avait un une capote plus petite que sur la version cabriolet, ce qui le rendait plutôt curieux.

Les deux modèles incarnent cependant la sensation de kart des MINI modernes. Deux modèles moins confortables et encore moins pratiques que les autres , d'où la faible diffusion qui les rend relativement rares.

Si ces modèles vous font craquer, vous pouvez en trouver un pour moins de 10'000 euros ; il faut dépenser plus pour les moteurs plus puissants en version John Cooper Works, qui, aux environs de 16'000 euros, offrent 211 ch.