La première génération de Ford GT, lancée en 2004, avait des portes qui s'ouvraient de manière normale, à l'exception du fait qu'elles comprenaient une partie du toit, comme sur la légendaire GT40 à laquelle elle rendait hommage. Une conception faite pour faciliter l'accès en raison de sa très faible hauteur.

La deuxième génération produite depuis 2016, en revanche, s'est permis quelques digressions dont, précisément, les portes papillon. Équipée d'un 6 cylindres en V biturbo de 3,5 litres, elle délivre 600 ch.