Il y a eu une époque où un bouton correspondait à une fonction dans l'habitacle des voitures. Cette époque est révolue, remplacée par celle d'un écran pour toutes les fonctions de la voiture. 

D'un côté cette mode, avec la démocratisation des écrans d'infodivertissement, a participé à la simplification des habitacles et à l'épuration du design, permettant de tout centraliser. De l'autre, elle rend certaines fonctions carrément difficiles d'accès. Régler une climatisation ou baisser le volume de la radio sont parfois difficiles à difficiles à atteindre. Voire des manœuvres dangereuses quand il s'agit de naviguer dans certains menus pour accéder à la fonction voulue ! 

Pour prendre l'exemple le plus extrême de la simplification d'un habitacle, il suffit de s'asseoir dans une Tesla. Plus de boutons, ou alors juste pour ouvrir la boîte à gant et mettre le warning. Tout le reste se fait via l'immense tablette centrale. C'est vrai que c'est beau, et que ça paraît pratique. À l'arrêt. Mais quand vous roulez et que vous vous retrouvez subitement dans une purée de pois, un épais brouillard qui nécessite de mettre les anti-brouillards, mieux vaut avoir bien potasser la notice avant sous peine de vous faire peur. Et c'est du vécu !