Il est effrayant de se souvenir de ce modèle, né aussi grâce à l'imagination d'un des entrepreneurs de motos les plus visionnaires, Giovanni Castiglione.

La Cagiva Elefant était la moto d'Hubert Auriol, qui a pu gagner le Dakar à la fois en moto et en voiture, comme Stéphane Peterhansel et Nani Roma, mais qui n'y arrivera pas avec la moto de Varèse.

En 1985, en effet, le coureur français, avec l'Elefant 650, a terminé deuxième, tandis que lors de l'édition 1987, il a été contraint d'abandonner dans l'avant-dernière étape en raison d'un accident qui lui a causé une fracture des deux chevilles, la victoire étant déjà acquise.

Quelques années plus tard, Edi Orioli a remporté le Paris-Dakar sur sa Cagiva Elefant 900, en 1990 et de nouveau en 1994.

L'Elefant portait bien son nom : très grosse et pourtant faite pour être légère et facile à manipuler, avec un moteur aussi puissant que le bicylindre de la Ducati 900SS, car à l'époque Cagiva et Ducati appartenaient à la famille Castiglione.

En 1990, l'Elefant était complètement nouvelle, avec un moteur plus puissant à injection électronique et outre la victoire d'Orioli, il a amené un autre pilote italien sur le podium, avec la troisième place finale d'Alessandro De Petri (vainqueur de 5 étapes) tandis que Jordi Arcarons a terminé septième (vainqueur de 2 spéciales).

En 1991, Arcarons termine cinquième, tandis que Neveu se retrouve vingt-cinquième à cause de problèmes électriques.

En 1992, Cagiva parvient à se classer respectivement deuxième, troisième et quatrième avec Danny Laporte, Arcarons et Marc Morales, tandis qu'Orioli se retrouve septième et Davide Trolli dixième.

En 1994, grâce aux éaméliorations de CH Racing, avec des carburateurs Kehin et des suspensions améliorées, les Cagiva Elefant et Edi Orioli dominent le Dakar.

Avec l'introduction du GPS en 1995, la concurrence était plus féroce et l'Elefant a terminé deuxième et troisième avec Arcarons et Orioli.

Dans les années suivantes, seulement des classements, abandonnant la course après l'édition 1997.

La réplique du Cagiva Elephant 900ie a été vendue comme une réplique aux couleurs de Lucky Explorer, ce qui lui a donné le sentiment d'être une vraie réplique de course.