Essai Porsche 718 Cayman - Évolution de l'espèce

Mi-2016, un frisson a parcouru l’échine de nombre de Porschistes à la lecture de la fiche technique du tout nouveau 718 Cayman. "Quoi ? Quatre cylindres ?". Difficile de concevoir que le fameux flat six laisse sa place à un flat four, un "quatre pattes". Et pourtant, dans l’histoire de Porsche, le quatre cylindres remonte à loin. D'abord avec la 356 originelle, puis plus particulièrement en 1957, avec la légendaire 718. D'où l’appropriation des trois chiffres dans le nouveau patronyme. Targa Florio, 12 Heures de Sebring, autant d’épreuves mythiques dans lesquelles les 718 RSK Spider et autres 718 GTR, pour ne citer qu’elles, ont brillé. Et personne ne s’offusquait de la présence d’un quatre cylindres. Mais ça, c’était avant la course à la puissance.

"Hier, on considérait que la cylindrée faisait tout. Mais c’était hier. Et Porsche n’est pas d’hier." Une manière pour Zuffenhausen de faire le lien entre le passé et le futur, alors que les réglementations en matière d’émissions polluantes sont plus drastiques que jamais, et que les nouvelles technologies permettent de les respecter tout en améliorant encore les performances. Pourquoi s’en priver ? C’est pour en avoir le cœur net que nous nous sommes glissés dans le cockpit du dernier Porsche 718 Cayman de 300 chevaux, pour une journée sur les routes du parc naturel du Vexin français !

ESSAI Porsche 718 Cayman 2018

La mini-911

Le Cayman en est déjà à sa quatrième génération. Après les 986 (uniquement en Boxster) de 1996, 987 de 2005 et  981 en 2012, c’est en...