Vous êtes habitués aux motos européennes ou japonaises ? Les motos chinoises peuvent elles aussi réserver quelques belles surprises.

Difficile de changer les habitudes d'un motard. Les clients habitués aux Italiennes, aux Allemandes ou bien aux Japonaises auront bien du mal à passer sur autre chose une fois qu'ils auront trouvé guidon à leurs mains. Pourtant, l'offre continue de s'enrichir avec l'arrivée d'une nouvelle marque en Europe, une marque venue de l'autre bout du monde puisqu'elle nous provient de Chine : CFMoto. Vous ne la connaissez pas, c'est normal, puisqu'elle est encore rare sur nos routes. Vous connaissez peut-être les quads ou encore les SSV, mais effectivement, dans le trafic quotidien, les CFMoto sont encore peu visibles en raison d'un réseau de distribution en plein développement.

Essai CFMoto 400NK
Essai CFMoto 400NK

La gamme compte trois motos pour le moment, une Touring avec la 650 MT et deux Roadsters avec la 400 Nk et la 650 NK. C'est aujourd'hui la plus petite que nous essayons, la 400 NK, une moto éligible pour les permis A2 grâce à son bi-cylindre de 400 cm3 développant 41 chevaux et 34,4 Nm de couple (à 7650 tr/mn) pour un poids à vide de 206 kilos, sans compter le plein du réservoir d'une capacité de 17 litres. Une moto à la fois légère et relativement puissance pour un usage en milieu urbain, mais aussi pour s'extirper des villes avec la possibilité d'atteindre 130 km/h sans trop de soucis. La vitesse maximale annoncée est de 155 km/h. Son gabarit est en plus de ça correct pour un usage en ville avec une largeur de 757 millimètres et des rétroviseurs positionnés de manière à pouvoir faire de l'interfile sans trop de soucis et sans taper ceux des automobilistes. La moto bénéficie d'un mode "Eco" qui s'active via une commande rouge située au niveau du guidon. Celle-ci bride les performances pour permettre de moins consommer, mais nous vous avouons que peu de clients devraient l'utiliser, pour la simple et bonne raison que cela bride un peu trop les accélérations. Une caractéristique que les motards sont en mesure d'attendre pour s'extirper du flot de circulation.

Durant notre essai, nous avons apprécié la commande de boîte à six vitesses, avec de très bons verrouillages et un bon ressenti au niveau du sélecteur de vitesse. Sans compter que les poignées de freins et d'embrayage sont réglables, de quoi se sentir parfaitement à l'aise, surtout pour un jeune conducteur. D'une manière générale, celui-ci ne sera pas dépaysé, il se sentira même en sécurité avec un très bon grip des pneumatiques (120/70 à l'avant et 160/60 à l'arrière) et un système ABS, sans doute performant, mais que nous n'avons pas eu besoin d'essayer par chance. Quand on est client d'un roadster, on cherche évidemment un petit surplus de sportivité, et les suspensions plutôt sèches en compression participent globalement au dynamisme de la moto. La CFMoto 400 NK est également équipée d'une fourche hydraulique à gaz avec un débattement de 120 millimètres et ajustable en précharge.

Essai CFMoto 400NK
Essai CFMoto 400NK
Essai CFMoto 400NK

Quand on s'attarde un peu plus sur les détails de cette moto, elle ne peut bien évidemment pas cacher sa filiation avec la Kawasaki ER-6N. Même guidon, même cadre, mêmes rétroviseurs, même selle... les filiations sont nombreuses. La CFMoto 400 NK nous a toutefois paru un peu mieux fini avec des ajustements précis et l'usage de matériaux de qualité. Elle se distingue également de la Kawasaki grâce à un tableau de bord LCD rétro-éclairé multifonctions qui indique même le rapport engagé. Autre changement par rapport à la Japonaise, le réservoir du liquide de frein est maintenant bien visible et transparent, un peu à la manière des sportives de grosses cylindrées.

En termes de prix, il faudra compter 4890 euros pour une CFMoto 400 NK neuve, soit le prix il y a encore quelques années d'une japonaise de 600 cm3. Les prix ont grimpé effectivement, mais ceux de la concurrence aussi puisqu'en face de la 400 NK, il y a la Kawasaki Z400 disponible à partir de 5599 euros, la Yamaha MT-03 affichée à partir de 5299 euros ou encore la Honda CB300R, un roadster plus dans l'esprit néo-rétro à 5399 euros. Dans les faits, la petit CFMoto 400 NK s'avère être une bonne affaire compte tenu du marché avec 500 euros de moins en moyenne sur la facture finale. Elle ne bénéficie pas de toutes les dernières technologies ni de l'image de marque des plus gros constructeurs asiatiques, mais elle a en tout cas tous les atouts pour séduire les plus jeunes motards.

 
Points positifs Points négatifs
Commande de boîte précise Selle arrière un peu trop étroite
Agilité Mode "Eco" trop castrateur à bas régime
Style résolument sportif Sonorité quelconque

Galerie: Essai CFMoto 400NK

CFMoto 400 NK

Motorisation Essence, 2 cylindres en ligne, 4 temps, refroidissement liquide
Puissance 41 chevaux / 34,4 Nm
Transmission Boîte de vitesses à six rapports
Poids 206 kg
Places 2
En vente 2018
Prix de base 4890 €