On vous emmène en plein coeur de l'usine Maserati, là où la Maserati MC20 prend vie !

Les phases d'essai de la nouvelle supercar de Modène sent nombreuses. Et après avoir assisté à la naissance du nouveau V6 Nettuno et apprécié ses qualités tant dans le simulateur que sur la piste,(revoir les épisodes précédents ici) ce troisième et dernier épisode nous emmène encore un peu plus loin dans le développement de la Maserati MC20.

Partant des neiges de Livigno, à environ 2000 mètres d'altitude, nous suivrons un exemplaire de MC20 de présérie dans certaines des phases de calibrage les plus délicates de tout le développement de la voiture, pour ensuite nous envoler vers la via Ciro Menotti, afin d'assister à la production finale d'une MC20 et l'entendre chanter pour la première fois.

Maserati MC20, de la neige à la production

"Haute altitude et basses températures"

Simulateur, route, piste et climats extrêmes. Chaud, mais aussi très froid. Et c'est ainsi que, outre les pays nordiques, les prototypes de la Maserati MC20 se rendent souvent dans les montagnes de la station de ski lombarde pour accumuler des kilomètres grâce aux programmes "haute altitude" et "basses températures", tout en évaluant les réactions de la voiture lorsque le mercure descend drastiquement en dessous de zéro. Ce qui permet de calibrer l'électronique en conséquence, notamment sur la piste.

Maserati MC20, de la neige à la production

Les creux et les bosses sont la norme sur la patinoire de Livigno après une journée d'essais, mais cela ne semble pas inquiéter la MC20 grâce à une configuration qui "mange les vibreurs" comme un rien, et où même la conduite sur la glace est rendu facile et amusante cette supercar pourtant conçue pour des objectifs bien différents.

Grâce à son différentiel électronique, les roues arrière ne manquent jamais d'adhérence : en fonction de la puissance requise, de l'accélération latérale, de l'angle de braquage et du mode de conduite sélectionné, le E-DIFF trouve l'équilibre optimal, s'ouvrant à l'entrée du virage et se fermant à la sortie, permettant ainsi au V6 de se défouler.

Et justement, en parlant de Nettuno, il est temps de le rencontrer à nouveau, dans un contexte particulièrement significatif.

Maserati MC20, de la neige à la production

La MC20 définitive

Dans la deuxième partie de cet épisode 3, en effet, l'équipe de Motor1.com Italie vous ramène à Modène, et plus précisément via Ciro Menotti, l'usine historique de Maserati qui, pour l'arrivée de la MC20, a été totalement révolutionnée.

Maserati MC20, de la neige à la production

Des couleurs intenses, des teintes respectueuses du passé dans toutes les parties de l'usine, mais aussi beaucoup de technologie pour une production à faible impact environnemental : Maserati respire un air entièrement nouveau grâce à l'arrivée de la MC20.

Maserati MC20, de la neige à la production

Motor1.com vous fera découvrir chaque étape de l'assemblage, du berceau nu (en carbone) au "mariage" entre la carrosserie et le moteur Nettuno, jusqu'au démarrage d'un modèle tout juste fini et qui est sur le point d'être testé sur les routes de la province de Modène.

Si, à première vue, ce troisième épisode peut sembler être le "grand final" de notre série, en réalité, grâce à la MC20, il s'agit pour Maserati d'un nouveau départ, d'une nouvelle ère qui verra cette supercar être la meilleure ambassadrice du style, de la technologie et de la passion typiquement modénais sur les routes du monde entier.

Maserati MC20, de la neige à la production