"Nous demandons la création d’une commission interministérielle à la mobilité routière. "

Le CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile) est une organisation patronale qui a été fondée en 1902 et qui est aujourd’hui présidée par Francis Bartholomé, lequel est par ailleurs membre, au titre de la vie économique et du dialogue social, du CESE (Conseil Economique Social et Environnemental). Le CNPA défend les intérêts des entreprises de la distribution et des services de l’automobile (des carrossiers aux concessionnaires en passant par les dépanneurs ou encore les centres de lavage) en représentant des chefs d’entreprises de différentes tailles. Cette organisation regroupe 130 000 entreprises employant 400 000 salariés pour un chiffre d’affaires total d’environ 140 milliards d’euros.

Lire aussi:

Une lettre adressée aux candidats

Le président du CNPA, Francis Bartholomé, nous révèle que son organisation a préparé le lundi 6 février une lettre à l’adresse des principaux candidats à l’élection présidentielle comprenant dix questions. Un point est plus particulièrement mis en avant par Francis Bartholomé : "Nous sommes conscients des enjeux environnementaux. Aussi demandons-nous le lancement d’un programme de mobilité responsable afin d’assurer l’entretien et l’amélioration du parc automobile. Il est fondamental que les véhicules puissent être les plus propres possibles tout en en garantissant une excellente sécurité". Dans cette perspective, il est nécessaire, selon le président du CNPA, de mettre en place une commission interministérielle à la mobilité routière. Francis Bartholomé estime en effet "qu’il y a actuellement trop d’interlocuteurs à la tête de l’État et qu’un besoin de synthèse est donc nécessaire", ce que la mise en place d’une telle commission permettrait selon le président du CNPA.

Une plateforme de partage bientôt en place

Conscient des enjeux liés aux mobilités nouvelles et à l’autopartage, le CNPA n’est pas pour autant dans une position d’attente à l’égard des pouvoirs publics. Francis Bartholomé nous révèle que, lorsqu’il était encore Ministre de l’économie, Emmanuel Macron avait enjoint le CNPA "à essayer d’être les Blablacar de demain". L’organisation s’apprête ainsi à introduire sous peu une plateforme de partage pour la mobilité dans Paris. Francis Bartholomé se veut particulièrement pro-actif sur les sujets touchant au numérique et au digital, cela dans "le respect des métiers" que le CNPA représente : "Nous souhaitons être à l’origine de décisions, aider nos métiers à s’inscrire dans les évolutions des usages en matière d’automobile".

Voilà des attentes et des initiatives que nous ne manquerons pas de soumettre avec les candidats à l’élection présidentielle que nous sommes en train d’interroger.

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand