Essai Bentley Flying Spur V8 S - Le charme d’une époque révolue

Le constructeur britannique Bentley, dans le giron du groupe Volkswagen depuis 1998, élargit encore un peu plus la famille Flying Spur avec une nouvelle déclinaison baptisée V8 S. Cette version, un tantinet plus sportive que la Flying Spur "de base", vient du coup s'intercaler entre le V8 et le plantureux W12.

Une stratégie de diversification qui avait été inaugurée par la Continental GT, coupé et cabriolet ayant eux aussi droit à une version S. Tout comme celle-ci, la Flying Spur voit son V8 biturbo de 4,0 litres (moteur que l'on retrouve notamment sous le capot de l'Audi A8) passer de 507 à 528 ch, tandis que son couple grimpe de 660 à 680 Nm.

Cette excellente santé permet à la limousine britannique de pulvériser le 0 à 100 km/h en 4,9 secondes alors que la Flying Spur tout court réalise le même exercice en 5,2 secondes. Seule la version W12 parvient à faire mieux avec un temps de 4,6 secondes. Enfin, la V8 S franchit le cap symbolique des 300 km/h, là où sa petite soeur doit se contenter d'un "modeste" 295 km/h. Des performances impressionnantes qui réclament 10,9 l/100 km de super, les émissions de CO2 étant pour leur part cantonnées à 254 g CO2/km. Des valeurs qui peuvent être atteintes à conditions d'avoir le pied léger avec la pédale de droite. Lorsque c'est le cas, 4 des 8 cylindres sont désactivés afin de limiter l'appétit de cette grande et lourde dame. 

Essai Bentley Flying Spur V8 S

Robe de bal

Dérivée de la Continental Flying Spur, née en 2005, la Flying Spur tout court est une vaste limousin...