Essai Peugeot 208 1.6 BlueHDi 120 - Citadine sobre et polyvalente

Remplaçante de la 207, la Peugeot 208 a été lancée en 2012, puis s'est offert un restylage au printemps 2015, afin de relancer ses ventes après trois ans de carrière et plus d'un million d'exemplaires commercialisés. La citadine polyvalente du Lion poursuit son combat sans relâche afin de détrôner sa rivale de toujours, la Renault Clio, elle aussi récemment restylée.

Véritable best-seller du Lion, la citadine polyvalente n'a pas bouleversé son style, légèrement retouché pour l'occasion, et s'est offert quelques nouveautés. Au programme : une gamme enrichie d'une nouvelle finition GT Line, de nouveaux équipements, sans oublier des motorisations essence et diesel remises au goût du jour.

Un restylage discret

Lors de son lifting de mi-carrière, esthétiquement, la Peugeot 208 n'a que très peu changé : le bouclier avant a été revu avec une calandre plus arrondie et mieux intégrée, embarquant de discrets inserts chromés. Les antibrouillards sont quant à eux intégrés en bas du bouclier et surmontés d'une crosse chromée, afin de mieux rappeler le nouveau design Peugeot. Les phares embarquent désormais un masque sombre, de même qu'à l'arrière où les feux à LED ont été retouchés, avec trois larges griffes lumineuses qui évoquent celles du Lion, emblème de la marque.

Peugeot agrémente ce discret restylage d'une nouvelle offre de personnalisation : un Orange Power métallisé et deux peintures mates texturées rejoignent le catalogue, ainsi que de nouveaux packs colorés de personnalisation ...