Essai Citroën Berlingo (2018) - Le ludospace des familles

Plus de vingt ans après la première génération du Berlingo apparue en 1996, Citroën lance cet automne son tout nouveau Berlingo, le troisième du nom ! Et pour poursuivre la saga du ludospace à succès, le Groupe PSA se dote de trois nouveaux produits basés sur la plateforme EMP2 : le Peugeot Rifter, l'Opel Combo Life, ainsi que le Citroën Berlingo.

Après les essais de son cousin le Peugeot Rifter, pour découvrir la déclinaison spécifique à la marque aux chevrons, nous avons pris le volant d'un nouveau Citroën Berlingo équipé de la motorisation essence trois cylindres 1,2 litre PureTech de 110 chevaux, dans sa finition de cœur de gamme "Feel" et en "Taille M", celui-ci étant disponible en deux longueurs : 4,40 mètres (Taille M) ou 4,75 mètres (Taille XL), toutes deux proposées en versions 5 ou 7 places.

Un look fun et décalé signé Citroën

Pour se différencier des autres modèles du Groupe, Citroën a offert au nouveau Berlingo un look en cohérence avec les dernières productions de la marque : cela se remarque à l'extérieur avec une face avant propre, qui se distingue par sa signature lumineuse à double étage, ses chevrons qui s'étirent sur toute la largeur du bouclier avant, ou encore ses enjoliveurs d'antibrouillards déclinables en deux coloris grâce aux "Packs Color" offrant des inserts blancs ou orange, que l'on retrouve également sur les discrets Airbumps...