Essai Fiat Tipo Station Wagon – Le break rationnel en toute circonstance

Avec la division de sa gamme en deux entités bien distinctes, la gamme rationnelle et la gamme émotionnelle, Fiat s'inscrit dans un nouveau plan produit beaucoup plus simple et ne reposant plus sur l'unique Fiat 500 et ses multiples déclinaisons. La Fiat Tipo est aujourd'hui la voiture que la majorité des consommateurs de voitures neuves sont en passe d'attendre. Une voiture à l'esthétique soigné et à l'équipement pléthorique, le tout, compris dans un tarif contenu et dans la moyenne du budget moyen attribué à l'automobile en France.

Lire : Essai Fiat 124 Spider - Un roadster plein de charme !

En effet, actuellement, le panier moyen d'un français pour une voiture neuve est de 22'100 € (14'000 € pour une voiture d'occasion). La Fiat Tipo et ses trois nouvelles déclinaisons (4 portes, 5 portes et SW) vient donc d'immiscer au cœur du budget des consommateurs avec de sérieux arguments de vente qui constituent une bonne alternative aux Hyundai i30 SW, Peugeot 308 SW ou Kia cee'd SW.

Fiat Tipo Station Wagon

Présentation à la fois sobre et soignée

Esthétiquement, on ne peut pas reprocher grand chose à la Fiat Tipo SW hormis peut-être son manque d'extravagance. Mais un simple regard sur la fiche tarifaire nous rappelle que l'essentiel n'est pas là. L'ensemble est soigné et cohérent, on remarque une face avant à l'identité visuelle affirmée grâce à une calandre plutôt mince dans la continuité des feux au dessin horizontal. L'avant n'est pas trop chargé et globalement dans la philosophie inculquée par le constructeur italien.

De dos, même constat, l'ensemble est en adéquation avec l'avant puisque nous retrouvons des feux positionnés à l'horizontal donnant ainsi, toutes proportions gardées, un semblant de dynamisme à la voiture. On retrouve sur les finitions les plus hautes quelques touches de chrome au niveau des boucliers, des encadrements de vitres et au niveau de l'embase de la calandre. Par rapport à la version cinq portes, la déclinaison SW reçoit des barres longitudinales pour le côté esthétique. Notre version d'essai, équipée d'une finition "Lounge" (le quatrième niveau de finition), reçoit des jantes de 17 pouces en alliage de série.

Les 20 centimètres d'écart entre le break et la cinq portes se situent uniquement au niveau du porte-à-faux arrière.

Le gabarit est contenu avec une longueur de 4,57 mètres et une hauteur de 1,51 mètre, soit seulement 1,9 centimètres de plus que la version cinq portes. Fiat offre une capacité de chargement correcte pour la catégorie avec 550 litres annoncés, soit 110 de plus que la version cinq portes. La Tipo SW se place au dessus de la Ford Focus SW (490 litres) et de la Hyundai i30 SW (528 litres), mais en dessous de l'une des références de la catégorie : la Peugeot 308 SW et ses 610 litres de chargement. Fiat propose un système de plancher plat Flip&Flop permettant de charger les objets les plus volumineux sereinement et d'une longueur maximale avoisinant le mètre 80.

Fiat propose huit teintes au catalogue pour sa Tipo SW avec, de base, le blanc Gelato qui n'occasionne aucun frais supplémentaire, et sept autres teintes métallisées conventionnelles moyennant la somme de 500€ à rajouter au prix de vente. Notre modèle d'essai est quant à lui affublé d'une couleur "Gris Colosseo" qui s'accorde parfaitement aux jantes de 16 pouces au traitement bi-ton.

Fiat Tipo Station Wagon

Un habitacle technologique et sans fioritures

Si la Fiat Tipo n'est pas un modèle d'assemblage et de finition, l'ensemble est plutôt correct dans l'ensemble avec des matériaux qualitatifs sur certain aspect, et évidemment, moins dans d'autres. Nous ne pouvons malheureusement pas tout demander à une voiture de cette catégorie débutant à un tarif de 15'400 €, là ou ses principales concurrentes débutent en moyenne 2000 € au dessus. Globalement, les matériaux sont de bonne qualité avec la présence de plastique moussé au niveau de la planche de bord, d'un volant orné de cuir ou encore d'une sellerie avec la possibilité d'opter pour des sièges en cuir partiel moyennant la somme de 750 euros, et uniquement disponible sur les deux derniers niveaux de finition (Easy et Lounge).

On note tout de même la présence de matériaux plus discutables comme tous les plastiques durs de la partie inférieure de l'habitacle, mais que l'on retrouve pratiquement sur l'ensemble de ses concurrentes, et sur des modèles également plus onéreux. Quelques ajustements sont aussi à déplorer, notamment au niveau du ciel de pavillon et des commandes situées au niveau de la console centrale. Justement, la console centrale n'est pas des plus modernes et est encore affublée de composants un peu vieillissant.

Le système d'info-divertissement est complet et de bonne qualité, et nous avons particulièrement été bluffé par la résolution de l'écran et par son traitement mat qui empêche les traces de doigts. Un éléments que nous ne retrouvons pas forcément partout, y compris sur les véhicules premium ! La navigation TomTom disponible avec le pack Tech est excellente également, elle permet d'offrir, par exemple, quelques points d'étapes quand on enregistre une destination, chose que l'on ne retrouve pas chez certaine allemande notamment. Nous regrettons juste l'ergonomie de ce système multimédia qui s'avère un peu désordonné occasionnant ainsi une navigation difficile entre les menus.

Fiat Tipo Station Wagon

La route comme juge de paix

Les motorisations proposées n'offrent pas le plus grand choix, mais répondent globalement aux attentes de la majorité des clients. Ainsi, Fiat propose deux motorisations essence, deux motorisations diesel et une alternative basée sur l'essence au GPL.

  • 1.4 litres essence 95 chevaux – BVM
  • 1.6 litres T-Jet essence 120 chevaux – BVM
  • 1.6 litres T-Jet essence 120 chevaux & GPL – BVM
  • 1.3 litres MultiJet diesel 95 chevaux – BMV
  • 1.6 litres MultiJet diesel 120 chevaux – BVM

L'offre ne se compose pour le moment que d'une boite mécanique, la boite automatique DCT à double embrayage arrivera un peu plus tard, d'ici fin octobre au catalogue, et engendrera un surcoût de 1500€.

Durant cette session d'essai, nous avons pu prendre en main les deux versions les plus puissantes diesel et essence de 120 chevaux. Coupleux à bas régime, le 1.6 litres MultiJet diesel est une véritable surprise et s’accommode parfaitement à la Fiat Tipo SW. Les relances sont vives, et cela pratiquement sous n'importe quel rapport engagé. Les 1320 kilos annoncés sont imperceptibles à la conduite, la direction est bien calibrée et les mouvements de caisse bien contenus.

Fiat ne propose que cinq motorisations à son catalogue. Cette décision est dans la logique de la marque souhaitant simplifier au maximum sa gamme.

Autre point positif : le comportement dynamique de l'auto. À chaque enchainement de virage la voiture vire à plat et n'a aucune tendance sous-vireuse. Les suspensions MacPherson à l'avant et la barre de torsion à l'arrière assure un comportement plutôt ferme mais vraiment rassurant à allure soutenue. Le train avant est fixé au sol, la puissance passe parfaitement à ce niveau et n'engendre aucune remontée de couple disgracieuse. La boite mécanique pour le moment seule au catalogue est très bonne, le débattement est plutôt court, même s'il aurait pu l'être davantage. Le guidage est précis également, nous ne pouvons lui reprocher que son verrouillage un poil approximatif à haut régime.

En terme de consommations, si le diesel fait parti des bons élèves avec une moyenne relevée autour de 5,8 l/100 km et sans ménager notre monture, le bloc essence se montre beaucoup plus gourmand avec une consommation linéarisée sur 100 kilomètres de 8,5 l/100 km. Pour le coup, le bloc essence ne fait pas vraiment parti des meilleurs de la catégorie à ce niveau.

Fiat Tipo Station Wagon

Conclusion

À partir de 15'490€, la Fiat Tipo SW est absolument imbattable dans sa catégorie. Le rapport prix/prestations est tout simplement le meilleur du marché, même pour notre version d'essai en finition "Lounge" et affublée du bloc diesel de 120 chevaux qui est affiché sous la barre des 25'000€. À ce prix, vous avez également le droit à quelques technologies d'aides à la conduite comme le freinage automatique d'urgence ou encore le régulateur de vitesse adaptatif.

Avec 3200 réservations en France depuis le lancement de la Tipo quatre et cinq portes au début de l'année, la SW devrait sans nul doute aider à faire progresser les ventes de la voiture dans l'hexagone. Même si Fiat insiste sur le fait qu'ils n'ont pas vraiment d'objectifs de ventes dans un premier temps avec la Tipo, la marque italienne espère bien rééquilibrer les chiffres toujours galvanisés par la Fiat 500 et ses multiples déclinaisons. En tout cas une chose est sûre, cela semble bien engagé avec cette Tipo !

Photos : Yann Lethuillier / Motor1.com

 

 

Points positifs Points négatifs
Comportement routier Amortissement ferme en compression
Équipement pléthorique Bruits d'air et de roulement trop présents
Rapport qualité/prix imbattable         Moteur essence trop gourmand
Lire l'essai completVoir moins