Essai Chevrolet Corvette Stingray (2016)

– Cleveland, Ohio

C'était sympa de faire partie du club des propriétaires de Corvette, même pour une semaine alors que j'essayais cette Stingray 2016 équipée du pack Performance Z51. Tout le monde semblait m'aimer plus lorsqu'ils pensaient que je possédais une Corvette. J'ai eu droit à des saluts amicaux d'autres propriétaires de Corvette lorsque nous nous croisions sur la route, alors que les non-propriétaires voulaient toujours discuter avec moi, ou me saluer de loin. Visiblement, Corvette est l'anti-BMW au regard de ce que les gens pensent de vous lorsqu'ils vous voient en conduire une.

De quoi flatter votre amour-propre, mais il y a tellement plus de choses à venir de cette voiture. Sérieusement, ma liste de "contre" ci-dessous est minime car il y en a tout simplement peu. De manière générale, vous ne serez pas déçus si vous tirez sur la gâchette de la Corvette.

Pour

  • La meilleure chose avec le moteur de la Corvette est de l'allumer et d'entendre la musique de ses huit cylindres. Mes voisins ont traversé leur clôture lorsqu'ils l'ont entendu démarrer, et je l'ai moi-même fait en laissant la portière ouverte pour pouvoir l'entendre moi aussi. Il est également étonnant que ce bon vieux V8 de 6,2 litres peut à la fois offrir 460 chevaux, et une consommation d'un peu plus de 9 litres aux 100 km sur autoroute.
  • Avant que mes voisins n'aient pu entendre le bruit des échappements de la Corvette, ils ont vu la voiture garée dans mon allée, et la lorgnaient de loin, de façon inap...