Essai Infiniti QX70 (2016)

– Detroit, Michigan

L'Infiniti QX70 est sur les routes depuis un moment ; cette génération de la voiture connue précédemment sous le nom de FX a fait son apparition en 2008. Pour nous amateurs de voitures, il existe une tendance à mettre automatiquement de côté les anciens modèles, alors que la compétition s'intensifie à chaque fois davantage. Mais passer une journée à conduire le QX70 m'a rappelé pourquoi j'avais craqué pour ce modèle il y a huit ans. Il a toute la sportivité dont j'ai besoin sur un SUV à usage quotidien, avec un certain style et un certain luxe qui lui permettent de faire face aux autres SUV premium.

Pour

  • Le moteur V6 Infiniti est puissant, et sonore. Il prend le contre pied des moteurs turbo à la taille réduite : énergique, toujours prêt à répondre aux manettes de gaz, et avec un grognement qui s'avère presque aussi séduisant que, disons, le V6 d'une Camaro. En passant, le V6 de 325 chevaux est très puissant, le QX70 de 390 chevaux, avec son moteur V8 de 5 litres, et qui a été abandonné en 2015, ne me manque pas vraiment.
  • Le QX70 est dotée de l'un des meilleurs systèmes de direction parmi tous les nouveaux crossovers. Il se nourrit d'informations au sujet de la surface de la route et du grip, et les renvoie au conducteur, changeant de sensibilité à mesure que vous conduisez. Je sais que je fais partie d'une minorité qui aime ce trait particulier dans un crossover de luxe, mais cela fait partie de ce qui fait que l'Infiniti est si engageant conduire. Cel...