Essai Range Rover Evoque Cabriolet - Lancement d'une nouvelle mode ?

Les cabriolets n'ont plus vraiment la cote ces derniers temps. Pour preuve, ceux-ci disparaissent peu à peu des gammes chez les constructeurs. Cependant, certaines marques s'affairent à proposer encore quelques déclinaisons à toit rétractable, même si elles ne représentent qu'un marché de niche. Ainsi, Audi, Mercedes, BMW ou encore Porsche proposent à leurs clients des déclinaisons de leurs modèles phares, des marques prestigieuses en somme, et il va falloir compter maintenant sur une nouvelle marque que l'on n'attendait pas forcément.

Fabriquant haut de gamme de tout-terrains et de SUV, Land Rover était sans doute la dernière marque à laquelle on pense si l'on souhaite s'offrir un cabriolet. Ça, c'était jusqu'à l'année dernière, puisque le constructeur britannique vient de lancer le Range Rover Evoque Cabriolet, une version décapotable de son SUV phare. Un SUV décapotable ? N'est-ce pas antinomique ? Certes, mais pas franchement illogique au vu de l'utilisation qu'en fait la clientèle de la marque. Est-ce donc le lancement d'une nouvelle mode ? Que vaut la voiture sur la route et en dehors des sentiers balisés ? C'est ce à quoi nous allons essayer de répondre.

Land Rover Range Rover Evoque Cabriolet

Étrange, vous avez dit étrange ?

Faire d'un SUV un cabriolet, il fallait oser. Seuls Nissan et son Murano CrossCabriolet s'y étaient essayés aux États-Unis avec quatre années de commercialisation et un succès pour le moins discutable. Mais concrètement, sur le marché actuel, lequel pouvait le mieux s'y prêter ? L'Evoq...