Essai Honda Civic 1.5 i-VTEC 182 ch - L'alternative aux Allemandes ?

Les longues lignées ont souvent un problème, celui de s'éteindre. Ce fut le cas de Toyota Corolla en Europe, remplacée par la Auris, ou de la Renault Laguna, dont la lignée s'est arrêtée au bout de trois générations. D'autres, pourtant comme la Volkswagen Golf ou la Honda Civic tiennent dans le temps. Dixième du nom, cette nouvelle mouture de la compacte japonaise a été présentée au Mondial de l'Auto à Paris. Plus longue, des moteurs rageurs et toujours aussi décalée, la Civic reprend les recettes qui ont fait le succès de la lignée, tout en apportant une certaine maturité. Entre Le Mans et Monza, nous avons eu l'occasion de la tester sur près de 3000 km.

La définition d'un design réussi est celui de ne pas laisser insensible. En bien ou en mal. Tout le paradoxe de cette nouvelle Honda Civic est de faire ressentir les deux à la fois. D'un regard extérieur la Civic marque les esprits, comme c'est le cas depuis la huitième génération. Toujours aussi anguleuse, elle reprend les nouvelles identités remarquables d'Honda : calandre noire rehaussée, fausses prises d'airs omniprésentes, lignes tendues, et feux larges à l'arrière.

2017 - Honda Civic 1,8l Sport

Sur cette version Sport, les touches de noir sont omniprésentes. Que ce soit sur le bouclier avant, avec le splitter inférieur, la calandre, et les prises d'air. Sur le long profil également, avec les bas de caisse, ainsi que sur l'arrière, avec l'aileron arrière et cet extracteur noir impressionnant, qui met habilement en valeur la double sortie d'échap...