Essai Porsche Panamera 4S - Une Porsche, sans aucun doute

La Porsche Panamera première du nom ne laissait pas indifférent. La première berline de la marque, sortie en 2009, possédait un style bien à elle. L'arrière assez massif dénotait d'une ligne originale dans son ensemble. Aussi Porsche connaissait les points à améliorer de sa berline et a su les appliquer au moment de renouveler cette Panamera. Il faut dire que la firme allemande est tirée par deux ambitions schizophrènes : celle de se détacher de son modèle historique, la 911, et celle d'en respecter son histoire. Bref de savoir faire la même chose, tout en faisant différent. Vaste sujet de philosophie.

Essai - Porsche Panamera 4S

Pourtant, d'un peuple qui a su donner des philosophes comme Kant et Hegel, il fallait s'attendre à ce que consensus soit trouvé. C'est en tout cas l'impression que donne cette nouvelle Panamera. D'un premier abord, la berline allemande se montre beaucoup plus fine que sa devancière. Elle s'offre ainsi une ligne moins massive, plus effilée, avec cet arrière inspiré de la Sport Turismo Concept du Mondial de Paris en 2012. Un arrière qui reprend les éléments du style de la 911, mais qui sait garder quelques distances, en ne laissant pas trop ses hanches descendre.

Essai - Porsche Panamera 4S
Essai - Porsche Panamera 4S

De profil, on retrouve cet arrondi vitré vers l'arrière, tandis que la sortie d'air latérale se poursuit en une ligne de caisse qui vient rythmer l'espace sur les portières. Un habile élément de design qui rappelle la sportivité d'une Porsche. L'avant ne renie pas non plus son attachement à la marque. On retrouve l'...