Essai Škoda Citigo - La ville comme terrain de jeu

Elles sont trois, trois à se partager pratiquement tout : la Volkswagen Up!, la SEAT Mii et la Škoda Citigo. Aujourd'hui, nous essayons la variante tchèque, récemment restylée, qui profite d'une nouvelle face avant et de quelques nouveautés. Bien entendu, elle n'en oublie pas sa vocation première : être la plus agile possible pour faire face aux jungles urbaines européennes.

Alors est-elle polyvalente ? Peut-elle s'affranchir sans contraintes des grands axes autoroutiers ? C'est ce que nous avons voulu vérifier à l'occasion d'une session d'essai à Prague, en République tchèque, non loin de Mladá Boleslav, là où elle est née.

Škoda Citigo (2017)

Restylage nécessaire ?

Il y a des voitures qui, pour se garantir une longévité et pérenniser leurs ventes, doivent passer par la case restylage au moins une, voire deux fois durant leur carrière avant la prochaine génération. Les restylages étant de plus en plus légers et de moins en moins perceptibles, notamment au sein du groupe Volkswagen, la Citigo n'échappe pas à la règle et bénéficie d'un repoudrage somme toute assez discret. Preuve en est, à première vue, seule la face avant évolue, les optiques gagnent une rangée de feux de jour, tandis que le bouclier est légèrement revu avec des antibrouillards modifiés.

Vous l'aurez compris, pas de grosses nouveautés en soi. De dos, les changements sont encore moins perceptibles avec une nouvelle signature lumineuse en guise de changement. Au niveau des proportions, puisque mine de rien c'est surtout ça qui no...