Essai Smart Fortwo Cabrio Brabus Xclusive - Pour citadin pressé

Avec un bond de 23 % de ses ventes, le constructeur allemand Smart, filiale du groupe Daimler, se porte (enfin) bien ! Des excellents résultats que l’on doit notamment à l’Asie-Pacifique (en progrès de 40 %), à l’Espagne (+ 45 %) ou encore au Royaume-Uni (+ 63 %). Bref, ça roule pour Smart et ce alors que les années de disette ont été le lot de la marque durant plus d’une décennie.

Peut-être née un peu trop tôt, la Smart permet aujourd’hui à de nombreux citadins de se déplacer plus facilement et plus économiquement. Personne ne s’étonnera donc que les ventes explosent au cœur des mégapoles du globe mais également dans des villes traditionnellement congestionnées à l’image de Bruxelles où les immatriculations de Smart ont bondi de 61 % en 2016.

Essai Smart fortwo Cabrio Brabus

Pour tous les goûts

Chez Smart, le chaland a désormais le choix entre trois types de carrosseries (Fortwo, Fortwo Cabrio et Forfour), cinq motorisations (essence 61, 71, 90 ou 109 ch ou 100 % électrique) et deux luxueuses finitions (Brabus et Brabus Xclusive). C’est de cette dernière dont nous avons hérité durant une semaine et le moins que l’on puisse, c’est que ça nous a plu !

Au dessus du train arrière est logé un trois cylindres d’origine Renault, de 898 cm3, qui, une fois passé entre les mains des ingénieurs de chez Brabus, voit sa puissance portée à 109 ch pour un couple de 170 Nm ! Soit des valeurs en progrès de 20 % pour la puissance et de 25 % pour le couple face à la Smart la plus puissante (90 ch pour 135 Nm dans le cas de l...