Essai Mini Countryman Cooper S E - Potentiel électrique !

Le succès de Mini ne se dément pas depuis 2001. Une date à laquelle cette marque mythique, désormais intégrée à BMW, a fait évoluer sa gamme autour du style néo-rétro initié par Sir Alec Issigonis. Une vraie gamme s'est construite autour de la Mini : variantes trois et cinq portes, le Clubman, le Countryman et la maxi-Mini.

Lire aussi:

Lancée début 2017, la voiture britannique n'a plus rien de véritablement mini. Longue de 4,30 mètres, large de 1,80 m, la Countryman en impose, et vient ainsi se placer, en termes de gabarit, au niveau d'une berline compacte. 20 cm de plus en longueur par rapport à l'ancienne génération, 7,5 cm d’empattement supplémentaire. La précédente génération s'était vendue à près de 40'000 exemplaires. La nouvelle vise encore mieux. Pourtant, tout l'intérêt de cette Mini Countryman S E ne se concentre pas sur son allure, mais bien sur ce qu'elle cache sous son capot.

Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017

BMW a entamé depuis quelques années une campagne en faveur de l'électrification de sa gamme. Ce n'était donc qu'une question de temps avant que Mini ne reçoive une motorisation hybride dans sa gamme, ce qui est désormais le cas avec la Countryman S E. Une bête qui se veut déjà agressive pusiqu'elle se présente en finition Cooper S. Il faut dire qu'avec son système hybride tiré de la plate-forme du BMW...