Une petite britannique au tempérament électrique !

Le succès de Mini ne se dément pas depuis 2001. Une date à laquelle cette marque mythique, désormais intégrée à BMW, a fait évoluer sa gamme autour du style néo-rétro initié par Sir Alec Issigonis. Une vraie gamme s'est construite autour de la Mini : variantes trois et cinq portes, le Clubman, le Countryman et la maxi-Mini.

Lire aussi:

Lancée début 2017, la voiture britannique n'a plus rien de véritablement mini. Longue de 4,30 mètres, large de 1,80 m, la Countryman en impose, et vient ainsi se placer, en termes de gabarit, au niveau d'une berline compacte. 20 cm de plus en longueur par rapport à l'ancienne génération, 7,5 cm d’empattement supplémentaire. La précédente génération s'était vendue à près de 40'000 exemplaires. La nouvelle vise encore mieux. Pourtant, tout l'intérêt de cette Mini Countryman S E ne se concentre pas sur son allure, mais bien sur ce qu'elle cache sous son capot.

Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017

BMW a entamé depuis quelques années une campagne en faveur de l'électrification de sa gamme. Ce n'était donc qu'une question de temps avant que Mini ne reçoive une motorisation hybride dans sa gamme, ce qui est désormais le cas avec la Countryman S E. Une bête qui se veut déjà agressive pusiqu'elle se présente en finition Cooper S. Il faut dire qu'avec son système hybride tiré de la plate-forme du BMW X1 25le, la Mini s'offre une puissance cumulée de 224 chevaux.

"Comme chez soi"

Ainsi, le trois cylindres développe 136 chevaux et entraîne les roues avant. L'arrière, lui, reçoit 88 chevaux électriques. Une structure qui transforme la Mini en traction, en propulsion ou les deux à la fois ! Le système de gestion de l'hybride permet ainsi plusieurs modes, allant du tout électrique (Max eDrive), au tout essence, avec plusieurs modes de récupération ou pleine performance. Une gestion simple, qui se règle à bord, avec l'écran central, de taille moyenne (8,8 pouces) certes, mais d'une résolution remarquable, ainsi qu'avec la commande autour du levier de vitesse. Boîte de vitesse automatique à six rapports qui s'adapte aux différents modes de conduite, mais qui se passe de palettes au volant.

L'ambiance à bord ne change pas fondamentalement de celle du Countryman classique. On retrouve ce grand écran central rond, qui centralise les informations de fonctionnement de la voiture, présentant par ailleurs un menu très… BMW. Les commandes sont assez grosses, et instinctives. Le volant, trois branches, est lui aussi assez gros, mais néanmoins très agréable à regarder. Seule petite faute de goût, la jauge à essence, presque ringarde, et qui dénote avec les touches et commodos type aviation du centre de la planche de bord. Un habitacle où se côtoient les très bons matériaux, avec ce cuir agréable, ces plastiques supérieurs valorisants, et certaines touches moins sympas, comme le plastique "mat" du bas de la planche de bord.

Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017

On reste bien installés, à l'avant comme à l'arrière, avec une vraie différence par rapport au Countryman standard. Avec l'arrivée des batteries hybrides dans le plancher et le coffre, la modularité n'est plus aussi poussée. Ainsi, la banquette arrière 1/3-2/3 est toujours fixe, tandis que le coffre perd 45 litres, passant à 405 litres. Ce dernier présente tout de même 1390 litres banquette rabattue, ce qui est loin d'être ridicule. Cette perte de volume de coffre s'accompagne également d'un embonpoint d'une centaine de kilos, qui peut se faire ressentir à l'occasion.

Lire aussi:

Contact allumé, on se laisse surprendre par le silence de fonctionnement de la voiture. Assez vive et à l'aise en ville, la voiture britannique se montre parfaitement adaptée dans cet environnement. Un mode tout électrique qui peut permettre de parcourir une quarantaine de kilomètres selon le constructeur, un chiffre pas si élevé, mais largement suffisant pour se rendre au travail sans démarrer le moteur thermique, d'autant que l'on peut recharger l'auto via les prises plug-in. De quoi atteindre la moyenne de 0l/100 km en ville !

Courant alternatif

À l'aise en ville, la voiture britannique ne s'en montre pas pour autant effrayée quant à l'idée de prendre la route. Sur nationale comme sur autoroute, les 224 chevaux cumulés par les deux moteurs suffisent amplement à tirer les quelques 1735 kg de la voiture. Les reprises sont plutôt bonnes, tout comme l'accélération, qui fait passer le Countryman de 0 à 100 km/h en moins de 7 secondes. On se surprend même à recevoir un petit coup de pied aux fesses, lorsque l'électrique s'actionne, tandis que le trois cylindres 1,5 litres fait entendre un grognement tout à fait agréable. Côté consommations, il permet de rester aux alentours des 3-4 litres aux 100 km, si le rythme est plus soutenu.

Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017

Sur les routes de montagne, la Mini se montre d'ailleurs plutôt à l'aise. Le châssis est précis et assez confortable, en dépit d'un amortissement trop ferme. La direction, elle, se veut également bien étudiée, même si les remontées d'informations ne sont pas optimales. En conduite plus sportive, on ne s'ennuie pas au volant. La Mini accepte toutes les sollicitations, et seuls les freins, semblent parfois baisser d'un ton par rapport au rythme imposé. Il faut dire que 130 kg s'additionnent au poids de la Countryman de base. Bon point cependant, la position des batteries, assez basse, permet de tirer le centre de gravité vers le bas, et de poser l'arrière. On regrettera cependant l'absence de palettes au volant, un vrai regret au moment d'hausser le rythme.

Lire aussi:

Sur route, peut intervenir le problème de la batterie vide, situation qui arrive rapidement en cas de conduite un peu trop dynamique. Le moteur essence prend seul la main. Un bloc tout à fait honnête en dépit du poids élevé de la voiture, il fait cependant regretter le système hybride, décidément très efficace. En mode récupération cependant, et en conduite plus coulée, le niveau de batterie remonte également assez facilement. Ce qui n'est pas plus mal, puisque la consommation monte logiquement, jusqu'à 8 litres sur route. Un appétit qui peut amener à s'arrêter régulièrement pour faire le plein du réservoir de 36 litres.

Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017
Essai - Mini Cooper S E Countryman ALL4 2017

Néanmoins, sur ce portait plutôt séduisant, c'est bien le prix qui peut vous rebuter. La Mini reste une petite voiture Premium, et le fait payer. Ainsi, la version de base débute à 37'900 euros (notre version d'essai dépassait les 50'000 euros).

Conclusion

La Mini Countryman S E fait entrer de façon assez remarquable Mini dans le monde des voitures hybrides. Taillée pour la ville et les quartiers chics sans pour autant se priver de sorties sur routes, la voiture britannique se montre plutôt intelligente dans son utilisation quotidienne. L'apport de l'hybride est particulièrement agréable, et également économique avec cette consommation très mesurée en ville. Une voiture un peu moins pratique cependant, et qui peut se montrer parfois poussive lorsque l'électrique n'est plus activé. Une contrainte vite oubliée lorsque tous les systèmes sont en marche, mode où la Countryman excelle.

 

 

Les plus Les moins
La vivacité de la voiture en mode hybride L'amortissement et les freins
L'excellente présentation La perte de modularité
L'intelligence du système hybride Le manque de punch sans l'hybride

Mini Countryman Cooper S E

Motorisation Essence, trois cylindres en ligne, 1499 cm3 + moteur électrique
Puissance 136 ch, 220 Nm (essence) ; 88 chevaux, 160 Nm (électrique)
Distance en mode électrique Environ 40 km
Transmission Boîte automatique à six rapports
0-100 km/h 6,8 secondes
Vitesse de pointe 198 km/h
Type de transmission Quatre roues motrices
Poids 1735 Kg
Volume de coffre De 450 l à 1390 l
Places 5
Economie de carburant 2,1 à 2,3l/100km de moyenne
Prix de base 38'900 euros
Prix de la version testée 50'050 euros

Faites partie de quelque chose de grand