Essai Porsche Cayenne E-Hybrid (2018) - Demain commence aujourd'hui

Nous assistons à une période de transition énergique encore inédite dans le monde de l'automobile. Tous les acteurs de ce milieu, mais y compris ceux de la mobilité en général, portent une attention toute particulière aux décisions gouvernementales qui rythment l'avancée, ou non, des recherches et du développement. Aujourd'hui, c'est l'électrique qui semble tenir la corde. Si le 100% électrique n'en est pas encore à son avènement, l'hybride commence peu à peu à gagner du terrain. Les constructeurs sont maintenant nombreux à proposer cette alternative. Est-ce d'ailleurs toujours une alternative pour certains constructeurs ?

Pour Porsche la réponse est non puisqu'il s'agit tout simplement de ses meilleures ventes (en tout cas en ce qui concerne la Panamera et le Cayenne). En France, en raison d'une fiscalité avantageuse, Porsche estime écouler entre 60 à 70% de Cayenne neufs équipés d'une motorisation hybride. D'où l'importance de ce modèle dans l'Hexagone, mais aussi en Europe, en Amérique et en Asie d'une manière générale. Nous nous sommes donc rendus du côté de Montpellier, dans le sud de la France, pour prendre en main le nouveau Porsche Cayenne E-Hybrid et ainsi vérifier si, en plus de promettre des consommations et des rejets de CO2 plus raisonnables, il s'agissait toujours d'une voiture à l'ADN Porsche, c'est-à-dire qui renferme toutefois un certain degré de sportivité.

Essai Porsche Cayenne E-Hybrid 2018

Présentation flatteuse

Pour se démarquer du reste de la gamme, le Cayenne hybride intègre quelques su...