Essai Golf Sportsvan restylée - L'amie des familles

Il y a quelques années, beaucoup de constructeurs investissaient le segment des monospaces. Le succès de ces modèles familiaux a pourtant été de courte durée, sans doute à cause de l'avènement des SUV. Aujourd'hui, il en reste quand même quelques-uns sur le marché, les derniers résistants d'une certaine façon. La famille se divise essentiellement en deux catégories : les "gros" modèles (type Renault Espace) et les compacts (comme le Scénic). Quant aux modèles urbains (Renault Modus, C3 Picasso, Kia Venga), ils ont un à un disparu du paysage ces derniers temps, exception faite du Fiat 500L qui est un peu à part.

Il règne donc une persistante odeur de sapin autour de ce marché. Malgré cela, Volkswagen continue de croire aux chances de sa Golf Sportsvan. Le constructeur allemand vient même de lui administrer une cure de jouvence, avec à la clef quelques retouches esthétiques, de nouveaux moteurs et une dotation revue. Il était donc opportun d'essayer cette nouvelle mouture, ce que nous avons fait en prenant le volant d'une Golf Sportsvan 1,5 litre TSI de 130 chevaux.

Essai VW Golf Sportsavn

Subtil repoudrage

Chez Volkswagen, les évolutions esthétiques sont d'une façon générale très mesurées. La Golf Sportsvan n'échappe pas à la règle et ressemble comme deux gouttes d'eau à son prédécesseur, même s'il y a bien quelques changements à signaler. La calandre, plus nette, se résume désormais à une barrette centrale entourée de deux joncs chromés (contre trois barrettes simples précédemment). Les boucliers o...