Essai Volvo V40 D4 - Sérieuse et confortable

Lancée en 2012, la Volvo V40 s'est offert cet été 2016 un léger restylage de mi-carrière, portant principalement sur sa face avant avec une nouvelle signature lumineuse, conçue pour être plus moderne et s'harmoniser avec la nouvelle gamme Volvo, qui comporte de belles réalisations comme les superbes Volvo XC90, S90 et V90.

À lire : Essai - Volvo XC90 T8 Excellence

Mais c'est sous le capot que se cachent les principales nouveautés : exit les cinq cylindres, Volvo adopte maintenant des motorisations Drive-E à quatre cylindres, offrant des puissances allant de 120 à 190 chevaux en diesel, et de 122 à 245 chevaux en essence. Nous avons pris le volant de la version D4, équipée du moteur 2,0 litres diesel de 190 chevaux associé à une boîte automatique Geartronic à 8 rapports.

Un design sobre et élégant

Pour son restylage, Volvo n'a pas révolutionné sa compacte souveraine, mais l'a doté de nouveaux projecteurs avant Full LED embarquant une signature lumineuse en forme de T, le fameux "marteau de Thor" que l'on retrouve sur les autres modèles de la gamme. On retrouve également une nouvelle calandre avant, au traitement plus raffiné avec des barrettes verticales chromées.

Pour le reste, le design reste globalement le même, avec des lignes plutôt sobres et élancées, ainsi qu'un traitement de la malle arrière assez unique nous donnant l'impression d'un petit break. Parmi les autres nouveautés du restylage, citons notamment de nouvelles jantes aluminium, dont le modèle "Sarpas" de 17 p...