Essai Honda Clarity Fuel Cell - La meilleure voiture au monde ?

Honda réitère et présente sa nouvelle berline à hydrogène. Il faut dire que le constructeur japonais n’est pas novice en la matière car plusieurs prototypes ont été lancés auparavant. Le premier date de 1980 et après plusieurs itérations, la Honda FCX voit le jour en 2003. Honda semble faire une pause concernant le développement de ses voitures à hydrogène, mais que nenni, voici que 18 ans plus tard, c'est la Honda Clarity Fuel Cell qui voit le jour !

Contrairement à sa devancière, la Honda Clarity Fuel Cell est plus aboutie. Les ingénieurs Honda ont totalement revu la conception de la voiture en améliorant notamment l’autonomie, la conduite et surtout, l’espace à bord ! Avant de faire un zoom sur la technologie et le design de la nippone, concentrons-nous tout d’abord sur la conduite.

Essai Honda Clarity Fuel Cell

Conduite

En se basant uniquement sur l’aspect extérieur, on peut avoir quelques doutes quant au dynamisme et à l’agrément de conduite. Confortablement installés, pied sur le frein et une pression sur le bouton Start plus tard, la Honda Clarity Fuel Cell prend vie dans un silence très appréciable. La Honda Clarity Fuel Cell nous a étonnés par son toucher de route. Très bien suspendue, la voiture gomme parfaitement toutes les imperfections du revêtement. Nous avons vraiment l’impression d’être sur un tapis volant, d’autant plus que la direction est douce et très bien calibrée. Je vois d’ici certains dire : "C’est une voiture à hydrogène, c’est lourd, ça n’avance pas !". Alors sachez que cette Honda Clarity Fuel Cell est animée par un moteur de 130 kW, soit l’équivalent de 175 ch. Ce moteur est capable de délivrer un couple maximal de 300 Nm, soit plus qu’une Renault Mégane GT TCe 205 ch.

Essai Honda Clarity Fuel Cell

Cependant, les accélérations sont très linéaires et il n’y a pas cet effet coup de pied comme sur certaines voitures électriques. Honda a même rajouté un mode Sport qui, concrètement, ne change pas grand-chose. Très à l’aise sur route nationale et même sur autoroute, la Honda Clarity Fuel Cell est idéale pour avaler les kilomètres sans ressentir la moindre fatigue. Elle récupère de l’énergie et recharge sa batterie électrique lors des phases de décélération et de freinage. Contrairement à d’autres véhicules à énergie alternative, la Clarity Fuel Cell ne force pas lors d’une décélération pour récupérer un maximum d’énergie. Le mouvement est très fluide et la vitesse diminue naturellement. La consistance de la pédale de frein et de l'accélérateur est semblable à celles des voitures à combustion.

Essai Honda Clarity Fuel Cell
Essai Honda Clarity Fuel Cell

On apprécie également la direction de la japonaise à la fois précise et très agréable à manier. Honda a veillé à n’utiliser que des matériaux légers et très résistants. 55% des éléments sont en aluminium ce qui a permis de réduire le poids d'environ 15%. Malgré ces progrès, le poids de 1840 kg se fait quelque peu sentir dans les virages négociés à vive allure. Mais globalement, la répartition des masses est plutôt bonne et le comportement routier est très sain. Honda annonce une autonomie de 650 km en cycle NEDC avec le réservoir plein à 92%. En réalité et en adoptant une conduite plutôt souple, nous avons enregistré une consommation moyenne de 100 km par kg d’hydrogène, ce qui représente une autonomie moyenne de 500 km.

Derrière le volant, c’est donc un sans-faute pour la Honda Clarity Fuel Cell et ce fut une très bonne surprise. Aussi étonnant que cela puisse paraître, elle n’a rien à envier aux routières d’outre-Rhin et son autonomie et tout à fait honorable.

Technologie

Les ingénieurs de Honda ont fait un très gros travail pour réduire l’encombrement des différents composants ainsi que leur poids. Par exemple, la pile à combustible est moins encombrante de 33% que celle de la FCX et pourtant, son rendement est plus important. De même pour le groupe motopropulseur situé sous le capot, il a été totalement repensé et agencé différemment pour libérer le maximum d’espace dans l’habitacle. Pour vous donner un ordre d’idée, ce moteur prend autant de place qu'un V6 3,5 litres.

Essai Honda Clarity Fuel Cell

La Honda Clarity Fuel Cell possède deux réservoirs à hydrogène : l’un de 24 litres situé sous la banquette et l’autre de 117 litres qui est situé derrière la banquette. Au total, ces deux réservoirs peuvent contenir 5 kg d’hydrogène contre 3,6 kg sur la précédente génération. Le réservoir de 117 litres occupe d’ailleurs une bonne partie du coffre et limite donc le volume de chargement.  

Pour rouler, la Honda Clarity Fuel Cell transforme tout d’abord cet hydrogène en électricité. L'électricité produite alimente par la suite un moteur électrique qui fait alors tourner les roues. C’est donc en quelque sorte une voiture électrique qui est rechargée en hydrogène et pas en électricité comme une Renault Zoé ou une Tesla.

Concernant la recharge, sachez que le plein ne dure que 3 à 5 minutes, ce qui est équivalent à une voiture à combustion et nettement inférieur à une voiture électrique. On peut donc dire que cette Honda Clarity Fuel Cell présente tous les avantages d’une voiture électrique, les inconvénients en moins (autonomie et durée de la recharge).

Essai Honda Clarity Fuel Cell

Là où le bât blesse, c’est l'absence de ces stations à hydrogène, qui sont quasi inexistantes en France. Il n’existe qu’une seule station à 700 bars (la plus rapide) au pont de l’Alma à Paris… pas très pratique si on habite loin de la région parisienne. Les autres stations à 300 bars sont privatives et nécessitent beaucoup plus de temps pour faire le plein. C’est donc pour cette raison que Honda ne commercialise pas pour le moment sa Clarity Fuel Cell en France. Elle ne sera vendue pour le moment qu'aux États-Unis et au Japon... à un prix équivalent à 55'000 euros.

Intérieur 

Essai Honda Clarity Fuel Cell

Honda a sorti le grand jeu concernant l’habitacle de la Clarity Fuel Cell. Le design bien que futuriste, est de bon goût ; nous avons surtout apprécié la console centrale en forme de vaisseau spatial ainsi que l’instrumentation du tableau de bord. Là aussi, ce fut une surprise ! Honda a fait le choix de minimiser le nombre de boutons et de concentrer le maximum de fonctionnalités sur cet écran central de 8 pouces. Ainsi, l’ergonomie ne souffre d’aucune critique, ou presque… Pourquoi les boutons sur le volant ne sont-ils disposés que sur la partie gauche, alors que la partie de droite est totalement vierge ?

Essai Honda Clarity Fuel Cell
Essai Honda Clarity Fuel Cell

Néanmoins, la qualité de finition ainsi que les matériaux choisis figurent très certainement dans le haut du panier. C'est sans doute la Honda la mieux finie de ces dernières années. La planche de bord est recouverte de suédine et de faux bois très agréables au toucher. Toujours dans un souci de préserver l’environnement, 80% des finitions de surfaces extérieures sont réalisées grâce à des matériaux recyclés qui miment à la perfection le cuir animal. Les sièges sont très confortables et l’espace à bord est très convenable. La Honda Clarity Fuel Cell est longue de 4,89 m et peut accueillir cinq personnes sans aucun problème. Toutefois, à cause de la présence du réservoir derrière la banquette, le coffre n'affiche que 335 litres de volume. Sur ce point, la Honda Clarity Fuel Cell fait donc moins bien que la concurrence.

Essai Honda Clarity Fuel Cell
Essai Honda Clarity Fuel Cell

Conclusion

Vous l'aurez compris, la Honda Clarity Fuel Cell nous a séduit. Bon d'accord, les designers ont fait un choix osé, la Clarity Fuel Cell manque d'élégance et certains pointent du doigt son arrière disgracieux. Cependant, pour comprendre et apprécier pleinement cette voiture, il faut la vivre et la conduire quelques heures pour succomber à son charme. Elle est très agréable à conduire, sa direction est très douce et son amortissement frôle la perfection. Elle offre des performances, certes peu sportives (ce n'est pas ce que l'on lui demande), mais largement suffisantes au quotidien. On apprécie son autonomie de plus de 500 km et le confort absolu à son bord.  

Malheureusement, la Honda Clarity Fuel Cell ne sera pas vendue en France. Les stations à hydrogène à 700 bars se comptent sur... un doigt ! Le réseau doit absolument être étoffé pour permettre au plus grand nombre d'accéder à ce type de véhicule. Honda ne prévoit que six exemplaires pour toute l'Europe, ces exemplaires seront prêtés pendant plusieurs semaines à des foyers danois et britanniques puis le constructeur décidera de louer ou non ces six exemplaires. Autant vous dire que vous risquez de ne jamais croiser une Honda Clarity Fuel Cell en Europe, alors profitez de notre galerie photos pour découvrir plus en détail cette auto de science-fiction. 

 

 

Points positifs Points négatifs
 Extrêmement agréable à conduire  Les stations à hydrogène inexistantes en France
 Une autonomie de 500 km suffisante au quotidien  Un design pas franchement séduisant
 Un intérieur joliment dessiné et très bien fini  Volume de coffre insuffisant pour cinq personnes
Lire l'essai completVoir moins