La Honda à hydrogène parade à Monaco.

Son physique particulier a suscité quelques moqueries acerbes. Qu'importe, la Honda Clarity continue son chemin et se paie même luxe de briller à Monaco, rencontrant au passage le Prince Albert II. 

En marge du Grand Prix de ce weekend, Honda célébrait l'anniversaire de la victoire d'Ayrton Senna sur une Lotus-Honda, le 31 mai 1987 à Monaco. C'est donc dans ce contexte de fête que la Clarity a eu l'auguste privilège d'obéir aux sollicitations d'un conducteur de choix : le prince Albert de Monaco, qui a réalisé un tour de circuit au volant de la Japonaise avant l'arrivée des Formule 1 sur la grille de départ.

Honda Clarity Monaco

En bref, ce petit événement a offert à Honda l'occasion de mettre en valeur sa voiture à hydrogène, qui n'est pas commercialisée chez nous pour le moment. Techniquement, la Clarity reprend donc le principe de la pile à combustible associée à un moteur électrique, distillant ici 177 ch. Selon Honda, l'autonomie serait de 650 km (en cycle NEDC).

Le mise au point est une chose, la commercialisation à grande échelle en est une autre. Comme Toyota avec la Mirai, Honda va se heurter à la faiblesse des infrastructures dédiées aux véhicules à hydrogène. En réalité, la Clarity est donc avant tout une voiture "image", chargée d'incarner le savoir-faire des ingénieurs nippons. D'ailleurs, Honda annonce d'ores et déjà l'organisation de nouvelles sorties européennes dans les années à venir.

Lire aussi :

 

Faites partie de quelque chose de grand