Essai Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet - Dragster germanique

Le meilleur moteur sportif en 2017 sous le capot du cabriolet le plus désirable du moment, cela vous tente ? C'est ce cocktail séduisant et détonnant que nous avons dégusté en prenant le volant de la sulfureuse Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet.

Un peu d'histoire

Petit retour en arrière. Il n'y a pas si longtemps, le cabriolet de "milieu de gamme" de la firme à l'étoile se nommait Mercedes CLK. Commercialisé en 1999, il occupait un segment encore inoccupé au début des années 2000, puisque positionné sous la mythique Mercedes Classe E Cabriolet. Et déjà à l'époque, le sorcier AMG sévissait, avec une délicieuse version CLK 55 AMG atmosphérique de 347 ch.

Mercedes CLK 55 AMG

Le préparateur d'Affalterbach s'est fait, depuis 1967, une spécialité de modifier la mécanique des productions Mercedes. Son savoir-faire et la qualité de ses réalisations poussent Daimler à prendre le contrôle d'AMG en 1999. Depuis, la course à la puissance ne s'est jamais interrompue, et la division Aufrecht Melcher Grossaspach s'intéresse à toute la gamme Mercedes, de la petite Classe A à l'immense Classe G.

Une Classe C body-buildée !

Commercialisée depuis maintenant un an, la Mercedes Classe C Cabriolet est sans doute la découvrable quatre places la plus séduisante du moment. Long capot avant, calandre qui n'est pas sans rappeler celle de l'AMG GT, ceinture de caisse haute... et des flancs particulièrement musclés, surtout sur notre version d'essai C 63 S.
Cette dernière reçoit en effet une carrosserie élargie de 6,4 cm à l’av...