Pour une simple histoire d'homologation au nouveau cycle WLTP ?

Nous ne publions généralement pas les photos d’espion de véhicules qui ont déjà fait leurs présentations officielles, mais nous avons fait une petite exception pour cette Zagato. Connue sous le nom d'Aston Martin Vanquish Zagato Shooting Brake, ce charmant break à deux portes fût présenté en août 2017. C'est donc effectivement un poil étrange de voir un prototype encore camouflé se ravitailler dans une station-service quelque part dans le sud de l'Europe.

Photo d'espion de l'Aston Martin Vanquish Zagato Shooting Brake
Photo d'espion de l'Aston Martin Vanquish Zagato Shooting Brake
Photo d'espion de l'Aston Martin Vanquish Zagato Shooting Brake

Comme les deux autres Zagato basées sur la Vanquish, le Coupé et la Volante, le Shooting Brake est limité à seulement 99 exemplaires. Il existe également un Speedster, un modèle plus exclusif limité à 28 unités. Comme vous le savez probablement déjà, un heureux propriétaire possède le quatuor complet. Mais pourquoi la firme de Gaydon remet sur les routes un prototype de la Zagato, une voiture révélée il y a environ un an et demi ? Votre hypothèse est peut-être aussi bonne que la nôtre, puisque cela aurait bien un rapport avec les nouvelles normes concernant les émissions de CO2.

Avec des plaques britanniques mais avec conduite à gauche, le prototype ne possède que deux des quatre pots d’échappement, ce qui pourrait être lié au fait que les ingénieurs d’Aston Martin ont dû intervenir sur le système d'échappement. Bien que la voiture ait été révélée à l'époque du cycle d'homologation NEDC, le scénario le plus plausible reste qu'Aston Martin n'a pas encore livré toutes les voitures. De ce fait, les autos restantes doivent se conformer au cycle d'homologation WLTP, plus strict par rapport au cycle NEDC. Cela aurait du sens puisque la production du Shooting Brake n’a pas commencé avant 2018, malgré la révélation de l'auto en aout 2017.

Galerie: Photos espion - Aston Martin Vanquish Zagato Shooting Brake