Essai Audi SQ5 (2017) - Nager entre deux eaux

Comme la précédente génération, l'Audi Q5 se mue en version sportive. En France, l'Audi SQ5 millésime 2017 arrive sur le marché avec une motorisation essence, de quoi satisfaire les allergiques au diesel qui, sur l'ancienne génération, n'y trouvaient pas leur compte avec uniquement une version diesel disponible au catalogue français. De ce fait, Audi dévoile, avant la version diesel, une essence équipée d'une motorisation V6 3,0 litres TFSI développant la bagatelle de 354 chevaux et 500 Nm de couple. Il s'agit purement et simplement du même moteur que les dernières Audi S4 et S5.

Mais est-ce que ce SQ5 est toujours intéressant face à l'ancienne génération qui, nous devons l'avouer, nous avait particulièrement séduit ? Au regard de la fiche technique, ça commence déjà assez mal avec des performances en retraits par rapport à l'ancienne version équipée du V6 3,0 litres bi-TDI développant 340 chevaux et 700 Nm dans sa version "Plus". Des performances en retraits donc, puis des consommations assez nettement en hausse. Qu'apporte donc de plus cet SQ5 essence et surtout pourquoi le privilégier par rapport à la future version diesel prévue pour 2018 ? Réponse un peu plus bas.

Essai Audi SQ5 2017

Évolutions esthétiques en douceur

Nous l'avons déjà assez dit, le nouveau Q5 change vraiment en douceur par rapport à la précédente génération. On retrouve globalement tous les codes qui ont fait le succès du SUV allemand depuis sa commercialisation en 2008. On y observe néanmoins quelques changements qui le r...