Essai Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye

Le 30 octobre 1961, l'URSS testait le RDS-220 à Nouvelle-Zemble, un archipel russe situé au nord du pays. Surnommée la Tsar Bomba par les Occidentaux, cette bombe à hydrogène avait le même rendement que 50 mégatonnes de TNT. Autrement dit, cette bombe était largement plus puissante que toutes les bombes atomiques utilisées à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

En 2014, lorsque Dodge a présenté la Challenger SRT Hellcat forte de 717 ch, cela a fait l'effet d'une bombe. Du jour au lendemain, une voiture développant 600 ch par exemple était devenue tellement banale... Très vite, la Dodge Challenger SRT Hellcat s'est faite une place de choix dans le cœur des amateurs de bolides. Les ventes ont été au rendez-vous, à un rythme tel que le constructeur ne pouvait pas satisfaire la demande de ses clients la première année. 

D'une année à l'autre, les ventes de la Dodge Challenger SRT Hellcat n'ont cessé de croître. Cette voiture a su attirer la sympathie de milliers de clients qui étaient jusque-là très attachés aux véhicules de type Coupé, Berline et SUV. Mais voilà, peu de temps après, les 717 ch de la SRT Hellcat ne semblaient plus suffisants. En effet, Chevrolet a commercialisé la Corvette ZR1 forte de 765 ch et Dodge a lancé la Challenger SRT Hellcat Demon, un monstre capable de délivrer jusqu'à 840 ch !

2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye
2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye

Mais la Dodge Challenger SRT Hellcat Demon est une voiture assez chère et qui n'a été produite qu'à seulement 3300 unités. Le constructeur devait donc commercialiser une au...