À la rencontre d'un démon.

Le 30 octobre 1961, l'URSS testait le RDS-220 à Nouvelle-Zemble, un archipel russe situé au nord du pays. Surnommée la Tsar Bomba par les Occidentaux, cette bombe à hydrogène avait le même rendement que 50 mégatonnes de TNT. Autrement dit, cette bombe était largement plus puissante que toutes les bombes atomiques utilisées à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

En 2014, lorsque Dodge a présenté la Challenger SRT Hellcat forte de 717 ch, cela a fait l'effet d'une bombe. Du jour au lendemain, une voiture développant 600 ch par exemple était devenue tellement banale... Très vite, la Dodge Challenger SRT Hellcat s'est faite une place de choix dans le cœur des amateurs de bolides. Les ventes ont été au rendez-vous, à un rythme tel que le constructeur ne pouvait pas satisfaire la demande de ses clients la première année. 

D'une année à l'autre, les ventes de la Dodge Challenger SRT Hellcat n'ont cessé de croître. Cette voiture a su attirer la sympathie de milliers de clients qui étaient jusque-là très attachés aux véhicules de type Coupé, Berline et SUV. Mais voilà, peu de temps après, les 717 ch de la SRT Hellcat ne semblaient plus suffisants. En effet, Chevrolet a commercialisé la Corvette ZR1 forte de 765 ch et Dodge a lancé la Challenger SRT Hellcat Demon, un monstre capable de délivrer jusqu'à 840 ch !

2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye
2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye

Mais la Dodge Challenger SRT Hellcat Demon est une voiture assez chère et qui n'a été produite qu'à seulement 3300 unités. Le constructeur devait donc commercialiser une autre version (aussi puissante, moins chère et dont la production n'est pas limitée) qui aurait le même effet que la Tsar Bomba. Il s'agit de la Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye qui réécrit complètement les règles du jeu.

Vous aimerez aussi:

Les détracteurs diront que la Redeye ne se différencie pas d'une simple Hellcat. Et ils n'ont pas tort puisque la Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye à la même carrosserie qu'une "banale" Hellcat (qui développe 717 ch tout de même). Mais attention, comme à l'accoutumée, Dodge préfère que ses véhicules se différencient par ce qui est le plus important : la puissance. 

Kevin Hellman, le chef de projet en charge des Dodge Challenger explique : "comme cela a été le cas au cours de ces 50 dernières années, nous avons pris le plus gros moteur dont nous disposions et nous l’avons associé à la meilleure voiture disponible... La Redeye est une sorte de mariage entre la Hellcat et la Demon".

2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye

Le moteur V8 6,2 litres de la Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye est similaire aux autres sportives du constructeur. Cependant, pour la Hellcat Redeye, il développe 808 ch et 959 Nm de couple grâce au compresseur de 2,7 litres contre 2,4 litres pour une simple Hellcat par exemple.

D'accord, la Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye est moins puissante que la Demon. Mais restons terre-à-terre, les 808 ch de la Redeye sont déjà amplement suffisants ! En prenant la direction du circuit Club Motorsports à Tamworth (USA), j'ai eu l'opportunité de découvrir le comportement d'une voiture aussi puissante sur route ouverte. Le moteur gronde à tout bout de champ et on n'a même pas le temps d'aller jusqu'au bout du rapport qu'il faut déjà freiner. 

Vous aimerez aussi:

D'ailleurs, la Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye n'est disponible qu'avec une transmission automatique. En tant que propriétaire d'une Dodge Challenger SRT Hellcat, je dois vous dire que j'ai été un peu déçu. Mais ce n'est si étonnant que ça car lorsque j'ai récupéré ma Challenger SRT Hellcat chez le distributeur, le vendeur m'a confié que c'était la première Challenger SRT Hellcat manuelle qu'il vendait ! La grande majorité des clients optent pour la transmission automatique (alors que la boîte manuelle est disponible en option sur les Hellcat), et il est donc normal que Dodge a laissé tomber la boîte manuelle pour équiper sa Hellcat Redeye. 

Cependant, il est à noter que la boîte ZF automatique à huit rapports fait remarquablement bien son job. Lorsque l'on roule à vive allure, la boîte passe instantanément les vitesses. En ville, le passage des rapports est doux ; c'est impressionnant pour une voiture de sport de 808 ch ! Je vais être honnête avec vous, une Hellcat de 765 ch avec une boîte manuelle est extrêmement jouissive à conduire. Mais une Hellcat Redeye automatique qui a encore plus de puissance n'est pas plus mal...

2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye
2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye

Cela ne veut pas dire que la Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye est une bête indomptable, bien au contraire. Grâce aux différents paramètres et modes de conduite, il est possible de métamorphoser le caractère de la sportive. Je ne vais d'ailleurs pas tarder à découvrir la seconde facette de la Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye une fois arrivé sur le circuit. 

Cette voiture est une propulsion et il faut accepter de jouer avec l'accélérateur pour sortir rapidement des virages. Contrairement à une Ford Mustang ou Chevrolet Camaro par exemple, elle a un centre de gravité assez haut mais SRT prouve une fois de plus qu'avec une bonne dose d'ingénierie, il est possible que le comportement d'une sportive de 808 ch et qui pèse de près de deux tonnes soit sain. Sur la piste, ce muscle car s'en sort bien et les systèmes électroniques sont très permissifs. Je n'ai pas été bridé par le contrôle de stabilité et de traction que les instructeurs se réservaient le droit d'activer et de désactiver selon le type de pilotage voulu. 

J'ai volontairement fait le choix d'aller jusqu'aux limites de la Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye et je dois vous avouer qu'ils sont assez loin. La voiture n'est toutefois pas tendre avec les pneus, elle les consomme à grande vitesse : il est donc préférable d'avoir le budget adéquat avant d'attaquer la piste.

2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye
2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye
2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye
2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye

En parlant d'argent, la Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye n'est pas une voiture "bon marché". Bien que la nouvelle Challenger SRT Hellcat coûte 5000 dollars de moins que le modèle 2018, elle s'adresse à un public plus aisé. Pour baisser la facture de la Challenger SRT Hellcat, le constructeur a retiré plusieurs équipements standard afin de les proposer qu'en option. C'est le cas par exemple des sièges ventilés, du système audio etc. En entrée de gamme, la Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye démarre à 69'950 dollars (environ 61'500 euros), et il faudra ajouter 6000 dollars pour équiper son véhicule du pack Widebody.

Le modèle que j'ai essayé était bien équipé, il coûte 85'810 dollars (75'400 euros). Malheureusement, on s'éloigne de la formule de Dodge qui a jusque-là été si fructueuse : celle de proposer des véhicules assez puissants à des tarifs inférieurs à 60'000 dollars.

 

2019 Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye Widebody

Motorisation V8 6,2 litres Hemi
Puissance 808 ch / 959 Nm
Transmission Automatique à huit rapports
Type de transmission Propulsion
0-100 km/h 3,4 s
Vitesse maximum 327 km/h
Poids 2015 kg
Economie de carburant Urbain : 13 l/100 km / Extra-urbain : 22 l/100 km / Mixte : 16 l/100 km
Places 2
Volume de coffre 453 L
Prix de base 69'950 dollars
Prix de la version testée 85'810 dollars

Galerie: Essai Dodge Challenger SRT Hellcat Redeye