Essai Fiat 500L restylée - Nouveau look pour une nouvelle vie

Lancée il y a désormais cinq ans, la Fiat 500L est inspirée de la petite Fiat 500, avec une habitabilité et un volume de chargement plus généreux, qui ont su séduire ses clients puisqu'elle s'est fait une place en tant que leader européen de son segment, face aux Citroën C3 Picasso et autres Ford B-Max.

Lire aussi:

Cette année, le ludospace italien s'offre un lifting de mi-carrière : si les modifications sont discrètes au premier abord, en adoptant un style proche de la Fiat 500 restylée, en réalité, ce ne sont pas moins de 40% des composants qui sont nouveaux. Nous avons pris le volant d'une version Urban GPL de 120 chevaux dans la région de Turin, en Italie, afin de découvrir toutes ses nouveautés !

Un look de Fiat 500, en beaucoup plus grand

Au niveau des nouveautés, on notera l'arrivée de nouveaux boucliers, notamment à l'avant avec un look plus raffiné grâce à une grille et de nouveaux inserts chromés, ainsi que la même signature lumineuse que sur la Fiat 500 restylée, avec des feux de jour à LED circulaires s'inspirant des chiffres "0" du logo "500". À l'arrière, le bouclier s'enrichit ici aussi d'inserts chromés, tandis que les feux de brouillard et de recul ont été déplacés vers une jupe inférieure noire, donnant à l'ensemble un air plus épuré.

Ce restylage s'accompagne de nouvelles couleurs de carrosserie (Bleu Bellagio, Orange Sicilian et Bronze Donatello), qui peuvent être associées à des teintes de toit contrastantes (blanc et noir brillant, noir mat ou couleur carrosserie), pour offrir un total de 37 possibilités de combinaisons. Au niveau des versions, la Fiat 500L s'offre trois personnalités distinctes : la classique "Urban", la plus spacieuse "Wagon", ou encore la baroudeuse "Cross".

Essai Fiat 500L restylée 2017

Un habitacle remis au goût du jour

À bord, la présentation a été modernisée avec l'apparition d'un nouveau volant multifonctions doté d'inserts chromés, un éclairage d'ambiance plus moderne avec un rétroéclairage de l'instrumentation de bord qui devient blanc, ou encore un nouveau combiné équipé d'un écran couleur de 3,5 pouces entouré de deux cadrans plus classiques pour la vitesse et le régime moteur.

Au centre de la planche de bord, nous retrouvons un nouvel écran tactile de 7 pouces doté du système d'infotainment Uconnect HD Live, offrant notamment la navigation GPS, des applications connectées, et, comme il est désormais d'usage, le support d'Apple CarPlay et Android Auto pour retrouver l'univers de son smartphone sur l'écran de la voiture. La console centrale a été également revue, avec un accoudoir central coulissant ainsi qu'un levier de vitesses placé désormais plus haut, pour plus de confort lors de la conduite.

L'espace et les rangements à bord sont généreux, mais on regrettera toutefois certains détails de finition comme la présence de plastiques peu flatteurs, ou encore une garde au toit un peu juste à l'arrière pour de grands adultes, surtout avec la présence du toit en verre panoramique, qui apporte un complément de luminosité rendant la vie à bord encore plus plaisante. Le coffre affiche un volume de chargement de 455 litres, pouvant atteindre 1480 litres une fois la banquette arrière rabattue. Sur la version longue dénommée "Wagon", celui-ci affiche 638 litres (416 litres en configuration sept places) pour aller jusqu'à 1784 litres une fois les sièges rabattus.

Essai Fiat 500L restylée 2017

Sur la route, pas de mauvaise surprise

Sous le capot, la Fiat 500L propose plusieurs blocs essence, diesel, GNV (gaz naturel) et GPL, allant de 95 à 120 chevaux. Lors de notre prise en mains, nous avons pu essayer une version Lounge dotée de la motorisation GPL/essence 1.4 T-Jet "EasyPower" de 120 chevaux. Cette version permet, en optant pour la bi-carburation, d'abaisser les émissions polluantes à 140 g de CO2/km (contre 155 sur la version essence), tout en proposant des performances quasi-similaires (à peine 0,4 secondes de plus au 0 à 100 km/h).

Sur les routes sinueuses des hauteurs de Turin, notre Fiat 500L à l'essai s'est révélée plutôt agile, bien qu'elle soit plus à l'aise sur les grands axes. Le roulis reste maîtrisé malgré une position assez haut perchée, avec un bon compromis entre le confort et la tenue de route. Suffisamment puissante, la motorisation 1,4 litre essence de 120 chevaux s'est en revanche révélée peu volontaire à bas régime, obligeant de fait le conducteur à rétrograder régulièrement afin de pouvoir bénéficier de relances correctes.

En ville, la 500L reste souple et maniable, et la visibilité vers l'extérieur est bonne avec de généreuses parties vitrées et une position de conduite haute, qui ravira les amateurs du genre. La maniabilité est optimisée par une direction légère et un diamètre de braquage court (10,7 m), tandis qu'évoluer en toute sécurité est possible grâce à plusieurs systèmes d'aides aux manœuvres comme la caméra de recul, ou encore le système de freinage d'urgence autonome.

Essai Fiat 500L restylée 2017

En conclusion

La Fiat 500L s'offre un lifting de mi-carrière judicieux qui la rapproche esthétiquement de la Fiat 500 : la filiation est désormais claire avec un look attachant tout en étant plus massif que la petite citadine italienne. Bien que son comportement routier soit globalement satisfaisant, la motorisation 1,4 litre essence de 120 chevaux s'est révélée timide à bas régime, et nécessite d'être menée haut dans les tours afin d'en tirer le meilleur des performances. Si vous recherchez plus de souplesse, la Fiat 500L peut également être animée par son homologue diesel, le 1,6 litre MultiJet de 120 chevaux.

Au niveau de la consommation, Fiat annonce une consommation moyenne de 6,7 l/100 km (8,6 l en GPL), soit 140 g/km de CO2 (entraînant 473 € de malus écologique). En pratique, il vous faudra compter environ deux litres de plus, surtout si vous souhaitez bénéficier de toutes les performances de cette motorisation.

Pour les tarifs, il vous faudra compter sur un prix d'entrée de 16'990 € pour une Fiat 500L Popstar 1.4 essence 95 BVM6, qui bénéficie au lancement d'une remise de 3000 €, portant ainsi le prix d'accès à 13'990 €. Notre modèle à l'essai, une Fiat 500L Lounge 1.4 T-Jet EasyPower 120 BVM6, est proposé à partir de 22'490 €, hors options.

Photos : Tran Ha / Motor1.com

 

 

Points positifs

Points négatifs
Look modernisé, plus cohérent dans la gamme Motorisation timide à bas régime
Habitabilité et volume de chargement Consommation et émissions élevées
Bon compromis confort/tenue de route Quelques plastiques peu flatteurs
Lire l'essai completVoir moins