Essai Ford Ka+ (2016) - Changements en profondeur

Lancée en 1996, la Ford Ka a occupé pendant une vingtaine d'années le marché très convoité des petites citadines du segment A, qui est désormais en perte de vitesse même si certaines de ses concurrentes y font encore de la résistance. Elle a entre temps connu une seconde génération, lancée en 2008, qui repose sur la plateforme de la Fiat 500. Après 8 ans de bons et loyaux services, il était temps pour cette dernière de tirer sa révérence.

Lire aussi:

C'est en s'intégrant au coeur de la nouvelle stratégie de la marque que la Ford Ka+ est née : déjà commercialisée en Amérique Latine et en Inde où elle est produite, elle débarque désormais en Europe pour s'attaquer au bas du segment B, afin d'attirer une nouvelle clientèle et de ne pas cannibaliser les ventes de la nouvelle génération de la Ford Fiesta, qui monte quant à elle en gamme. Objectif : aller chasser sur les terres de la Dacia Sandero, dont le succès n'est plus à démontrer. Et comme son nom l'indique, elle en offre désormais plus que la précédente, avec un prix toujours aussi doux : à partir de 9990 €. Nous avons pris le volant de la Ford Ka+, afin de découvrir les atouts de cette nouvelle citadine à l'occasion d'un premier essai !

Un design plus classique et rectiligne

Exit les formes rondouillardes et plutôt mignonnes des précédentes générations : la nouvelle Ford Ka+ adopte un design plus passe-partout, et s'offre surtout deux portes supplémentaires à l'arrière. La peinture "Rouge Candy" de notre modèle d'essai lui va plutôt bien, et si ces bandes blanches façon Racing sont assez tape-à-l'oeil, sachez qu'elles ont été posées par Ford France pour les besoins d'une opération spéciale, et qu'elles ne seront pas proposées sur le modèle de production.

On découvre des lignes sobres, avec un pli marqué sur les flancs pour plus de caractère, une face avant plutôt réussie qui offre un air de famille avec le reste de la gamme Ford, tandis que la face arrière se révèle plus neutre. Assez haut perchée, cette hauteur toute relative cache surtout un atout : une garde au toit plus accueillante. Au global, il y a peu à reprocher à cette Ka+ en termes de design, même si on aurait apprécié une personnalité plus affirmée... Et des jantes plus larges, pour un meilleur look !

Essai Ford Ka+ (2016) - 1.2 Ti-VCT 85

Aller à l'essentiel, sans pour autant négliger les équipements

A bord, l'ambiance n'est pas sans rappeler celle de l'actuelle Ford Fiesta, et même si les matériaux sont sommaires et les plastiques durs, l'ensemble bénéficie d'une présentation plutôt correcte, si l'on fait abstraction de ce couvercle d'airbag assez peu flatteur sur la planche de bord.

Les équipements, disponibles de série ou en option en fonction de la finition choisie, sont assez nombreux : citons notamment la climatisation automatique, le régulateur de vitesse, le volant cuir, les sièges chauffants, les vitres arrière surteintées, le radar de recul, les rétroviseurs électriques et rabattables, ou encore les quatre vitres électriques... Pas mal pour une "low cost" ! Toutefois, on regrettera l'absence d'une option Navigation GPS avec écran tactile, résolument dans l'air du temps. On se consolera avec un système audio SYNC, qui permet de coupler son smartphone en Bluetooth.

Que ce soit à l'avant comme à l'arrière, l'habitabilité est bonne pour le segment, et on retrouve à bord plusieurs rangements assez pratiques pour la vie quotidienne. Le coffre, d'un volume de 270 litres pouvant aller jusqu'à 849 litres une fois la banquette rabattue, est accueillant mais dénué de bouton d'ouverture à l'extérieur, elle s'effectue à la télécommande ou par le biais d'un bouton situé dans l'habitacle : une solution plus sécurisante mais décidément peu pratique.

Essai Ford Ka+ (2016) - 1.2 Ti-VCT 85

Faite pour la ville

Longue de 3,93 mètres, la Ford Ka+ est une vraie citadine, qui se révèle plutôt maniable et pratique à l'usage en ville. On apprécie sa bonne visibilité vers l'extérieur, son confort ainsi que son insonorisation soignée. La tenue de route est d'ailleurs rassurante et malgré une prise de roulis perceptible, la voiture est saine et agréable à conduire.

Economies obligent, la Ka+ ne bénéficie pas des dernières motorisations EcoBoost de la gamme. Ici, pas de trois-cylindres très en vogue actuellement, mais une robuste motorisation quatre-cylindres "à l'ancienne" : un 1,2 litres Ti-VCT dont les origines remontent aux Ford des années 90. Le bloc a toutefois été modernisé pour le rendre conforme à Euro 6, tout en proposant deux niveaux de puissance : 70 chevaux, et 85 chevaux sur notre version d'essai.

Et au niveau de la conduite, il faut aller chercher haut dans les tours pour obtenir un brin de dynamisme : pas de quoi nous décourager, mais ce bloc reste assez avare en reprises avec un couple de seulement 112 Nm. En pratique, les accélérations sont linéaires avec un 0 à 100 km/h effectué en 13,3 secondes, des performances toutefois convenables pour un usage urbain, où la voiture reste souple à mener.

Essai Ford Ka+ (2016) - 1.2 Ti-VCT 85

En conclusion

Malgré ses quelques lacunes, il ne faut pas oublier que cette nouvelle Ka+ s'adresse à une clientèle à la recherche d'une citadine rationnelle, bon marché, accueillante et pratique pour la vie quotidienne en milieu urbain. Elle y répond parfaitement, avec en prime une image bien plus valorisante que sa concurrente d'origine roumaine.

Au niveau de la consommation, nous avons relevé lors de notre essai une moyenne de 6,3 litres aux 100 km, un chiffre tout à fait raisonnable face aux 5,0 litres (soit 114 g/km de CO2) annoncés par le constructeur.

Au niveau des tarifs, il vous faudra compter sur un prix d'entrée de 9'990 € pour une Ford Ka+ en finition "Essential" dotée du moteur 70 chevaux. Notre finition à l'essai, dénommée "Ultimate" et offrant 85 chevaux, est quant à elle proposée à partir de 11'490 €, hors options.

Photos : Tran Ha / Motor1.com

Essai Ford Ka+ (2016) - 1.2 Ti-VCT 85

 

Points positifs Points négatifs
Rapport prestations/prix Prise de roulis dans les virages
Niveau d'équipement Manque de reprises
Comportement sain Pas de bouton d'ouverture du coffre 
Habitabilité et confort Pas de Navigation GPS en option

 

Lire l'essai completVoir moins