Ce que la mission Crew Dragon enseigne aux constructeurs automobiles "à l'ancienne".

Vous êtes le directeur marketing d'une entreprise automobile. Vous avez deux objectifs : 1) Motiver les gens à acheter une nouvelle voiture de nos jours. 2) Les convaincre que votre voiture est la "bonne" parce qu'elle représente la mobilité de l'avenir.

QUESTION : Pourriez-vous imaginer une meilleure publicité que de... lancer une fusée dans l'espace avec deux astronautes de la NASA habillés de costumes conçus par le créateur des costumes X-Men, qui rejoingnent la rampe de Cap Canaveral en voyageant dans deux de vos voitures dont les portes s'appellent Falcon (exactement comme la fusée qui va s'envoler dans l'espace) et qui embarquent dans une capsule qui rappelle le design de vos derniers modèles (composée à 90% d'écrans tactiles) ?

La réponse, c'est que vous ne pouviez sans doute pas imaginer tout ça, c'est trop surréaliste.

À moins que vous ne vous appeliez Elon Musk, qui a non seulement fait ça pour de vrai grâce à SpaceX, mais qui a aussi été payé (à l'avance) pour le faire et qui est maintenant célébré comme un sauveur de sa patrie.

Tesla SpaceX
Tesla SpaceX
Tesla SpaceX

MORALE : Nous devons cesser d'être surpris lorsque nous lisons dans les journaux que Tesla vaut autant que GM et Ford réunis et que le titre a atteint des cotes au-delà de toute logique. Et il ne sert à rien de perdre du temps et de l'énergie à se demander s'il s'agit d'une grosse bulle spéculative qui va éclater tôt ou tard...

Il est plutôt préférable (et d'autant plus si vous travaillez vraiment pour un constructeur automobile) d'investir toute l'énergie dont vous disposez pour remettre en question le concept même de la voiture en changeant tout dans l'état d'esprit de ceux qui la conçoivent et la vendent.

Exactement comme Musk l'a fait avec Tesla. Ce n'est qu'ainsi que l'industrie automobile traditionnelle pourra aspirer à vendre à nouveau des voitures dans les années à venir. Évitez d'être submergé par Tesla et toutes les autres nouvelles marques qui arrivent.

P.S. : Parmi les grands constructeurs automobiles "traditionnels" qui ont compris que les règles du jeu ont vraiment changé, il y a le groupe Volkswagen qui, au début de l'année, avait candidement admis la supériorité de Tesla dans le développement de logiciels et avait alors la naissance d'un nouveau département de l'entreprise appelé Artemis.

L'objectif ? Développer de nouvelles voitures (électriques) en partant d'une feuille blanche, en s'éloignant des processus de développement traditionnels. À la tête du projet, on trouve Alex Hitzinger, un ingénieur actuellement en charge de la direction indépendante du groupe Volkswagen et qui a un (précieux) passé chez Apple...

La vidéo du lancement

Galerie: Tesla et SpaceX, Elon Musk se met en orbite...