Vive SRT !

La fusion entre FCA et PSA étant achevée, la naissance de Stellantis est actée. Dans une récente interview, Carlos Tavares (directeur général de Stellantis) a confirmé que la priorité est donnée à la relance de Chrysler aux USA plutôt qu'à l'implantation de Peugeot de l'autre côté de l'Atlantique.

En l'état actuel des choses, Chrysler est en sécurité, en revanche, l'équipe de Street and Racing Technology (SRT) est en danger. C'est en tout cas ce qu'a déclaré un porte-parole de Stellantis.

Galerie: Dodge Challenger SRT Super Stock

Même si l'équipe de SRT est dissoute, le personnel au service de SRT a été intégré à Stellantis de sorte que leur expertise profite à l'ensemble du groupe

"Cette action aura l'avantage réciproque de garantir que les produits SRT et les produits axés sur les performances continuent à répondre aux normes et aux attentes de qualité les plus élevées, tout en permettant de tirer des enseignements clés des sports mécaniques et d'autres applications technologiques de haute performance dans une plus large gamme de produits de notre entreprise", a déclaré le porte-parole à Mopar Insiders.

Il est à noter que les ventes et le développement des véhicules griffés SRT sous la marque Dodge, Jeep et Ram se poursuivront. En fait, il ne s'agit là que d'une simple restructuration, l'équipe SRT travaille désormais pour toutes les marques de Stellantis.  

En attendant les prochaines nouveautés, le PDG de Dodge, Tim Kuniskis, a confirmé dans une récente interview que les jours du V8 Hellcat sont comptés. L'électrification étant un passage inéluctable pour la marque américaine. 

La dissolution de l'équipe SRT pourrait-elle être liée à cela ? Qui sait, mais nous parions que l'électrification des véhicules sportifs du groupe Stellantis, avec l'aide des ingénieurs de SRT nouvellement intégrés, jouera un rôle important pour l'avenir.