Coup dur pour Mazda : ce ne sont pas moins de 2,2 millions de véhicules qui ont été rappelés par le constructeur dans le monde en cette fin de semaine pour pallier un risque de détachement du hayon.

Le rappel concerne les citadines Mazda 3 produites entre 2010 et 2013 ainsi que les monospaces Mazda 5 produits entre 2012 et 2015. La liste s’étend aussi aux SUV, malheureusement pour le constructeur japonais, avec un rappel des CX-5 sortis des usines entre 2013 et 2016 et les récents CX-3 de cette année. Plus de 759'000 véhicules sont concernés en Amérique du Nord uniquement, mais le rappel européen est lui aussi conséquent.

Lire : Mazda CX-5 2018 - En flagrant délit !

Mazda explique que la surface de protection contre la corrosion appliquée sur les supports de hayons à l’usine n’est pas suffisante. Avec le temps, l’eau et le sel peuvent pénétrer ces supports et causer une corrosion dangereuse, jusqu’au point de provoquer des casses. Mazda assure qu’il s’agit là d’une mesure préventive et qu’aucun accident enregistré n’est à l’origine de ce rappel majeur.

Les concessionnaires et garages du réseau s’assureront sur les deux renforts de hayon soient remplacés. Tous les propriétaires de première main seront contactés entre septembre et octobre pour organiser la réparation sur leur véhicule, bien entendu prise en charge par Mazda.