Essai Porsche 911 GT2 RS - Délicatement brutale

Silverstone, Angleterre - Est-ce que quelqu'un a déjà jugé une 911 Turbo S pas assez rapide ? Ou une GT3 pas assez radicale ? Porsche répond à ces interrogations avec la nouvelle GT2 RS, un mélange intrigant de chacune des deux variantes citées précédemment, avec la promesse d'aller encore plus loin. La GT2 RS fait appel à un certain type de client, même si le patron de la gamme GT de chez Porsche, Andreas Preuninger, annonce qu'elle est un peu plus "accessible", malgré de meilleures performances. Andreas Preuninger admet également qu'il s'agit d'une riposte envers les détracteurs qui se plaignaient du département GT de chez Porsche qui avait, soi-disant, mis de côté l'aspect performance au profit de voitures plus axées pour les puristes comme la 911 R ou encore la GT3 en boîte manuelle.

La GT2 RS possède sa propre identité, une parenté mixte créant ainsi un hybride monstrueux, un peu à la manière d'un super-héros Marvel et non d'une Toyota Prius.

Pour contrer ces arguments, Porsche a envoyé sa GT2 RS sur le Nürburgring pour un tour chronométré. Résultat ? Elle boucla le tour de la piste en seulement 6 minutes et 47 secondes, battant ainsi tous les autres constructeurs automobiles et dépassant même les temps prévus initialement par Porsche. Pour permettre cela, le département GT a intégré tout ce qu'ils savaient faire de mieux pour les insérer au sein de cette GT2 RS. Le moteur est dérivé de la Turbo S, il s'agit du flat-six 3,8 litres bi-turbo ; le châssis, l'aérodynamique...