Essai Renault Koleos dCi 175 4x2 - Doucement mais sûrement

Le Renault Koleos, c’est le grand frère des Captur et Kadjar. C’est aussi le cousin direct du Nissan X-Trail à qui il reprend la plateforme. Et d’ailleurs, il ne s’en cache pas : ce Koleos est à vocation mondiale, et Renault sait pertinemment que la France n’est pas son marché de prédilection. Il n’empêche qu’il faut bien donner la réplique au Peugeot 5008 au succès incontestable.

Alors pour faire oublier la première génération, le Koleos a changé du tout au tout en 2016 avec un véhicule au look plus statutaire, reprenant les derniers codes esthétiques de Renault. Et ça lui va plutôt bien. Sous le capot, après avoir pu prendre en main la version diesel de 130 chevaux, l’heure est venue de prendre la route avec la version de 175 ch du 2.0 dCi. En finition Intens, juste en dessous de l’Initiale, et moins chère aussi.

Lire aussi:

Essai Renault Koleos Intens dCi 175

Faut que ça brille

D’extérieur, ce Renault Koléos de seconde génération ne passe pas inaperçu. Et si Renault avait voulu le contraire, il n’aurait sans doute pas mis autant de chromes. Le gabarit est imposant, reposant sur la même plateforme que l’Espace et la Talisman, et avec 4,67 mètres de long, il se permet même d’être 3 cm plus grand que son concurrent direct le 5008. Et il fait 22 cm de plus que le petit frère Kadjar.

Oublié le physique sans saveur de la génération précédente, ce nouveau Koleos a du caractère. On en vient m...