Et en deux roues motrices !

Le Renault Koleos, c’est le grand frère des Captur et Kadjar. C’est aussi le cousin direct du Nissan X-Trail à qui il reprend la plateforme. Et d’ailleurs, il ne s’en cache pas : ce Koleos est à vocation mondiale, et Renault sait pertinemment que la France n’est pas son marché de prédilection. Il n’empêche qu’il faut bien donner la réplique au Peugeot 5008 au succès incontestable.

Alors pour faire oublier la première génération, le Koleos a changé du tout au tout en 2016 avec un véhicule au look plus statutaire, reprenant les derniers codes esthétiques de Renault. Et ça lui va plutôt bien. Sous le capot, après avoir pu prendre en main la version diesel de 130 chevaux, l’heure est venue de prendre la route avec la version de 175 ch du 2.0 dCi. En finition Intens, juste en dessous de l’Initiale, et moins chère aussi.

Lire aussi:

Essai Renault Koleos Intens dCi 175

Faut que ça brille

D’extérieur, ce Renault Koléos de seconde génération ne passe pas inaperçu. Et si Renault avait voulu le contraire, il n’aurait sans doute pas mis autant de chromes. Le gabarit est imposant, reposant sur la même plateforme que l’Espace et la Talisman, et avec 4,67 mètres de long, il se permet même d’être 3 cm plus grand que son concurrent direct le 5008. Et il fait 22 cm de plus que le petit frère Kadjar.

Oublié le physique sans saveur de la génération précédente, ce nouveau Koleos a du caractère. On en vient même à se demander pourquoi Renault a choisi de conserver le nom de son prédécesseur tant il change du tout au tout. Les chromes le font visuellement monter en gamme. Les ailes à l’effet élargi lui donnent plus de stature. Les jantes 19 pouces de notre version d’essai sont elles en option. Les optiques 100% à LEDs sont en revanche de série dans cette finition Intens.

Essai Renault Koleos Intens dCi 175
Essai Renault Koleos Intens dCi 175

Cossu Koléos

La présentation intérieure des dernières générations de Renault est plutôt agréable? Surtout quand on bénéficie du niveau de finition Intens avec l’écran vertical central de 8,7 pouces. On regrette toujours quelques plastiques un peu trop voyants, à défaut d’être vraiment dérangeants au toucher par exemple. C’est le cas de l’écran R-Link 2 entouré par cette bande noire peu flatteuse. On chipote un peu parce que pour le reste, ce Koléos est sobre et cossu : sellerie cuir, placages façon bois, ambiance lumineuse… Il est richement doté !

Essai Renault Koleos Intens dCi 175
Essai Renault Koleos Intens dCi 175
Essai Renault Koleos Intens dCi 175

En revanche le confort des sièges est un peu ferme à l’avant comme à l’arrière, un peu dérangeant pour les longs trajets. À noter qu’ils sont quand même chauffants à l’avant et à l’arrière.

Mais la plus grosse déception vient du fait que ce Koleos ne propose pas de configuration 7 places. Un choix délibéré de la part du Losange, pour ne pas cannibaliser les Scénic 7 places et autres Espace. Quitte à se faire dépasser sur ce point par le 5008 et le Volkswagen Tiguan pour ne citer qu’eux, dommage !

En proposant de 624 à 942 litres de capacité, le coffre du Koleos est un peu en deçà de celui de son concurrent marqué du Lion. Mais la modularité est facile, l'espace important et le plancher, une fois la banquette 2/3-1/3 rabattue, presque plat.

Essai Renault Koleos Intens dCi 175
Essai Renault Koleos Intens dCi 175

Conduite

Doucement, mais sûrement. Un poncif qui convient particulièrement bien à ce Renault Koleos équipé du 4 cylindres 1995 cm3 diesel de 175 chevaux et 380 Nm de couple. En version deux roues motrices pour notre version d’essai, même s’il est possible de l’avoir en transmission intégrale.

Cette mécanique empruntée au cousin nippon, le Nissan X-Trail, est certes relativement puissante, mais n’est pas franchement un foudre de guerre. D’autant qu’elle est associée à une boîte de vitesses à variation continue X-Tronic. Relativement discret à l’oreille, le moteur favorise le confort de fonctionnement au détriment du dynamisme.

Essai Renault Koleos Intens dCi 175
Essai Renault Koleos Intens dCi 175
Essai Renault Koleos Intens dCi 175

L’accélération du 4 cylindres est effectivement très linéaire, emmenant ce Koleos vers des régimes supérieurs qui lui permettent quand même de montrer un peu plus de nervosité. Malgré sa rondeur, la boîte type CVT pénalise l’ensemble même si on ne peut pas non plus lui reprocher d’à-coups. En revanche elle patine un peu entre les rapports et se montre lente lors de leurs passages. Des vitesses artificielles ont quand même été créées et peuvent être contrôlées manuellement via le sélecteur de vitesses central. C'est parfois indispensable. 

Si les suspensions sont assez souple, le confort est un peu sec sur route bosselée e raison de nos jantes de 19 pouces. On aurait aimé un peu plus de filtration. Dans les virages, un léger roulis se fait sentir mais reste relativement contenu. La position de conduite surélevée est agréable. En revanche la visibilité est plutôt mauvaise, ce qui est notamment dû à des montants de toit trop épais, et une lunette arrière un peu petite. Pas facile de manoeuvrer en ville.

Renault-Koleos-2017-1600-22

Conclusion

Plutôt valorisant sur le nombre d'aspects, ce Renault Koleos dCi 175 X-Tronic, en version 2 roues motrices, se montre un peu décevant sur la conduite. Même s'il n'y a rien de rédhibitoire non plus, il en pâtira face à une concurrence parfois un peu plus affutée... et qui propose pour la plupart les deux places supplémentaires qui manquent à ce Koleos.

Reste à évoquer le tarif : comptez à partir de 35'900 € pour ce Koleos en 175 chevaux, mais en finition Zen. Notre finition supérieure Intens s'affiche elle à 39'500 €, à laquelle il faut encore ajouter les options Pack City à 770 € (hayon motorisé avec ouverture mains libres, Easy Park Assist), le Pack Hiver à 400 €(Pare-brise chauffant, sièges arrière chauffant, lave-phares et volant chauffant), les jantes de 19 pouces (600 €), le système audio Bose Surround... Soit près de 43'000 € pour notre version d'essai. Quand un Peugeot 5008 débute lui à 44'050 € pour le diesel équivalent, de 180 ch, exclusivement disponible dans la version GT, et moins bien équipé. Mais avec la possibilité de mettre deux personnes en plus !

Photos : Mael Pilven / Motor1.com - Renault

 
Points positifs Points négatifs
Présentation intérieure flatteuse Pas de version 7 places
Tenue de route Boîte de vitesse douce mais lente
Habitabilité  Confort un peu sec

 

Renault Koleos Intens Energy dCi 175 X-Tronic 4x2

Motorisation 4 en ligne / 1995 cm3 / turbo
Puissance 175 chevaux / 380 Nm de couple
Type de transmission Boîte CVT X-Tronic à 6 rapports
Transmission 2 roues motrices (traction)
Vitesse de pointe 196 km/h
0-100 km/h 9,3 secondes
Poids 1643 kg à vide en ordre de marche
Volume de coffre 498 à 1706 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 5,8 l/100 km / Extra-urbain : 5,2 l/100 km/h / Mixte : 5,4 l/100 km
Prix de base 35'900 € (Koelos 2.0 dCi 175 4x2 finition Zen)
Prix de la version testée 39'000 €

Galerie: Essai Renault Koleos dCi 175 X-Tronic 4x2