Les Mercedes-AMG C 43, Audi S4 et autres BMW 340i M Performance ont désormais une nouvelle concurrente !

Disponibles depuis quelques années déjà dans certains pays européens, les nouvelles Volvo S60 et V60 Polestar arrivent enfin en France cette année à la fin du mois de janvier. Si au départ celles-ci étaient pourvues d'un bloc six cylindres, la dernière génération de S60 Polestar a perdu deux cylindres en route mais a gagné quelques chevaux en plus avec une puissance portée à 367 chevaux... soit autant qu'une Mercedes-AMG C 43.

Lire aussi:

Pour ce faire, les S60 et V60 Polestar ont subi, d'après Volvo, plus de 50 améliorations et 260 nouvelles références mécaniques. De quoi venir concurrencer les Audi S4, Mercedes-AMG C 43 et autres BMW 340i M Performance ? C'est la question à laquelle nous allons tenter de répondre durant cet essai à la fois dynamique, mais aussi plus conventionnel puisque cette berline sportive se veut aussi polyvalente.

Vous avez dit discrétion ?

De prime abord, la couleur "Bleu Rebelle" (en option à 350 €) annihile toute forme de discrétion. Rassurez-vous, trois autres couleurs plus classiques sont disponibles au catalogue. Hormis la teinte, le kit carrosserie est plutôt discret et élégant : on retrouve des boucliers et des jupes spécifiques, un diffuseur peint en noir qui englobe une double sortie d'échappement en acier, des jantes de 20 pouces, et quelques logos Polestar placés au niveau de la calandre, sur la poupe et sur les jantes.

Quelques éléments viennent se greffer à la voiture afin d'améliorer l'aérodynamique, on note par exemple l'apparition d'un petit becquet arrière très discret, ou encore de multiples prises d'air, notamment à l'avant, qui permettent d'apporter un appui de quelque 21 kilos supplémentaires. Pas d'extravagances donc de ce côté, Volvo s'inspire clairement des références germaniques en la matière qui, elles aussi, ne font pas dans la surenchère.

Volvo S60 Polestar
Volvo S60 Polestar

Un habitacle fidèle à celui d'origine

Ce n'est certes pas l'intérieur des plus récentes des Volvo, mais globalement l'ensemble est toujours dans l'air du temps malgré tout et peut clairement concurrencer ceux d'autres modèles allemands, hormis l'Audi S4, beaucoup plus récente. Pour l'occasion, la console centrale s'orne de carbone, d'un sélecteur de vitesses spécifique marqué Polestar, ou encore de sièges baquet à la sellerie spécifique et aux surpiqûres bleues.

Pas ou peu d'extravagances donc à l'intérieur, comme à l'extérieur cela dit, c'est sobre, discret, élégant, même si on aimerait un peu plus d'ergonomie à bord. En effet, la présence de nombreux boutons sur la console centrale et l'absence d'écran tactile dérangent et obligent à un certain temps d'adaptation. Autre point négatif, le volant, façon nubuck, qui affirme les prétentions sportives de la voiture, mais qui dispose d'un diamètre un peu trop grand.

Volvo S60 Polestar
Volvo S60 Polestar
Volvo S60 Polestar

Vraiment sportive ?

Sous le capot, nous retrouvons un bloc 2,0 litres quatre cylindres turbo associé à un compresseur développant la bagatelle de 367 chevaux et 470 Nm de couple. Deux cylindres de moins donc que ses concurrentes germaniques, même si on le remarque pas d'emblée sur le papier puisque les performances sont excellentes, avec un 0 à 100 km/h abattu en 4,7 secondes et une vitesse maximale plafonnée à 250 km/h.

Concrètement, avec ce petit quatre cylindres, la Volvo S60 Polestar manque un peu d'agrément moteur mais rien de catastrophique. Dommage car à l'oreille, ça chante plutôt bien, surtout à l'échappement, grâce à de petites soupapes qui s'activent en fonction du mode de conduite choisi (Normal, Sport et Sport+). On ne va pas se mentir tout de même, cela reste une Volvo, et cette S60 survitaminée n'est pas une voiture extrême, mais plutôt polyvalente avec un degré d'efficacité élevé.

Volvo S60 Polestar
Volvo S60 Polestar

Disposant de quatre roues motrices, difficile de prendre la voiture en défaut, même en mode Sport où dans ce cas précis, la répartition du couple est de 50/50. Les différents réglages assurés au niveau du châssis participent à cette efficacité, notamment grâce aux nouveaux amortisseurs réglables Öhlins et assez fermes pour assurer des passages en courbe rapides et pratiquement sans mouvements de caisse. Forcément cela se ressent au niveau du confort, à peu près convenable en mode normal, ferme en mode Sport et Sport+.

Le moteur est associé à une boîte robotisée à huit vitesses Geartronic, elle assure des passages de rapports fluides mais loin d'être les plus rapides. En effet, il ne s'agit pas d'une boîte robotisée à double embrayage mais d'une boîte à simple embrayage, logique donc qu'elle soit moins rapide, mais elle s'avère plutôt bonne pour une boîte de ce type par rapport à ce que nous avons pu connaître en France en matière de boîte simple embrayage. Seul point vraiment négatif, le temps de latence entre le fait d'actionner le rapport par l'intermédiaire des palettes et le passage du rapport.

Même si nous avons noté un petit manque d'agrément moteur, le comportement dynamique et les performances de la Volvo S60 Polestar sont à la hauteur de ses concurrentes.

Deux petits reproches néanmoins : l'attaque au frein d'une part, pourtant généreux (rainurés, 371 mm à l'avant, avec étriers six pistons), ça manque toutefois un peu de mordant, surtout en début de course, et handicape légèrement le train avant au moment où l'on souhaite le placer avec précision en entrée de virage. D'autre part, c'est la direction qui pèche. Peu informative, elle n'est également pas assez consistante, notamment au niveau du point milieu, même en mode Sport.

Seul moteur downsizé par rapport à ses concurrentes directes, elle devrait afficher des consommations raisonnables. Mais il n'en est rien. Pire encore, elle fait moins bien que ses homologues pourtant pourvues d'un six cylindres. Là où les Audi et les Mercedes peuvent passer aisément sous la barre des 10 litres en consommation mixte en adoptant une conduite coulée, difficile de descendre sous les 11,5 litres de moyenne avec la Volvo. Qu'importe après tout dans une voiture de sport, dommage dans ce cas de lui avoir retiré deux cylindres si ce n'est pour réduire les émissions de CO2.

Volvo S60 Polestar

Conclusion

Alors, combinaison ou chemise pour cette Volvo S60 Polestar ? Eh bien plutôt chemise. Elle vient s'immiscer avec brio dans le trio de tête germanique et devient donc une vraie alternative. Polyvalente comme on le souhaite à usage conventionnel, elle saura hausser le rythme quand il le faut, sans pour autant être la voiture la plus extrême qui soit.

Commercialisée à partir de 65'200 €, c'est moins onéreux qu'une Audi S4 (71'210 €) et qu'une Mercedes-AMG C 43 (66'700 €), mais plus cher qu'une BMW 340i avec Pack M Performance et la finition M Sport (61'950 €), et qu'une Jaguar XE S dotée d'un V6 et disponible à partir de 62'300 €, mais ne proposant "que" 340 chevaux. Toutes ses concurrentes sont aujourd'hui proposées en six cylindres, seule la Volvo a succombé aux sirènes du downsizing.

La Volvo S60 Polestar place ses tarifs face à la concurrence et saura très certainement trouver sa clientèle de fil en aiguille. Mais pour cela, il faut que Volvo se construise aujourd'hui une nouvelle image de marque, cela passe aussi par le sport automobile, et la S60 Polestar est une belle mise en bouche avant l'arrivée d'autres modèles à l'avenir.

Photos : Guillaume Nédélec - Yann Lethuillier / Motor1.com

 

 

Points positifs Points négatifs
Sonorité à l'échappement Consommations trop élevées
Comportement dynamique Direction peu informative
Performances Freinage un poil juste

Volvo S60 Polestar

Motorisation Essence, 4 cylindres en ligne, 1969 cm3, Turbo + Compresseur
Puissance 367 chevaux / 470 Nm
Transmission Boîte automatique à huit rapports - Geartronic
Type de transmission Transmission intégrale
0-100 km/h 4,7 secondes
Vitesse de pointe 250 km/h
Poids 1751 kilos
Volume de coffre 380 litres
Places 5
Economie de carburant Urbaine : 10,8 l/100 / Extra-urbaine : 6,6 l/100 / Mixte : 8,1 l/100
En vente 2017
Prix de base 65'200€
Prix de la version testée 66'570€

Essai Volvo S60 Polestar