Essai - La Peugeot 308 GTi affronte la SEAT León Cupra 300

- Essai comparatif réalisé par Yann Lethuillier et Tran Ha.

La concurrence est rude sur le segment des compactes sportives : de la Peugeot 308 GTi à la Ford Focus RS en passant par la SEAT León Cupra et la Renault Mégane R.S., les principaux constructeurs proposent une déclinaison énervée de leur modèle phare et se livrent une guerre sans merci, allant même jusqu'à aller décrocher des chronos sur le célèbre circuit du Nürburgring, en Allemagne. C'est d'ailleurs l'un des arguments de SEAT, dont la León Cupra est la première traction de série à avoir effectué un tour de la Nordschleife en moins de 8 minutes.

Lire aussi :

Agressives, racées, efficaces : la Peugeot 308 GTi et la SEAT León Cupra ont de nombreux points communs, et font partie, pour le moment, des meilleures compactes sportives du marché. Et pourtant, beaucoup de choses les opposent ! Nous avons décidé de les mettre face à face afin de mettre à l'épreuve leur mécanique survitaminée, avec d'un côté, le 1,6 litre turbo de 270 chevaux de la 308 GTi, et de l'autre le nouveau 2,0 litres turbo de 300 chevaux de la León Cupra.

Design extérieur : discrètement sportives

Sur le plan esthétique, les Peugeot 308 GTi et SEAT León Cupra font dans la discrétion lorsqu'il s'agit de se distinguer des modèles plus conventionnels et plus sages de la gamme : d'un côté, nous avons affaire à une León Cupra assez passe-partout, qui se distingue par des boucliers spécifiques discrètement redessinés, avec une grille de calandre spécifique et des feux full LED, des jantes de 19 pouces, ainsi qu'à l'arrière, une jupe de bouclier façon extracteur accompagnée d'une double canule d'échappement ovale. Pour agrémenter le tout, SEAT propose des packs de personnalisation "Cupra Line", qui vous permettront de choisir entre plus de discrétion avec des éléments teintés de noir, ou bien d'affirmer davantage le caractère de cette Cupra avec ces mêmes éléments teintés d'orange vif. À noter également que l'espagnole est disponible en trois carrosseries : trois portes, cinq portes et break, tandis que la Peugeot n'est proposée qu'en silhouette cinq portes.

De l'autre côté, la Peugeot 308 GTi adopte un look plus agressif à l'occasion de son récent restylage : nous retrouvons un bouclier avant spécifique comportant une lame colorée rouge, une grille de calandre noir brillant, des feux full LED, des jantes spécifiques de 19 pouces, sans oublier à l'arrière une jupe spécifique intégrant deux canules d'échappement chromées rondes. Pour aller encore plus loin dans la non-discrétion, notre modèle d'essai est équipé de la toute nouvelle peinture "Coupe Franche" mariant le bleu et le noir nacré : une teinte bi-colore audacieuse qui accentue encore plus l'esprit sportif de la française !

Essai comparatif - Peugeot 308 GTi / SEAT Leon Cupra (2017)

Design intérieur : deux philosophies radicalement opposées

À bord, ces deux compactes sportives adoptent des philosophies radicalement différentes. La 308 GTi propose un poste de conduite inédit sur le marché, baptisé Peugeot i-Cockpit : il se distingue par un petit volant compact, un écran tactile de 9,7 pouces regroupant la quasi-totalité des commandes de bord, ainsi qu'un combiné surélevé. Si la position de conduite peut s'avérer plutôt déroutante au premier abord, elle deviendra vite un atout à l'usage, avec ce petit volant qui améliore grandement sa maniabilité en conduite dynamique. Dans l'ensemble, le design est moderne et les finitions soignées, avec des touches colorées et des surpiqûres rouges qui distinguent les modèles sportifs chez Peugeot.

Dans la León Cupra, l'ambiance est bien plus conventionnelle, et le signes de sportivité sont moins évidents : le combiné, classique mais lisible, est visible à travers les branches du grand volant, qui se pare de cuir perforé et dispose d'un méplat dans sa partie basse. Un écran tactile de 8 pouces est également disponible au centre de la planche de bord, mais la SEAT conserve des commandes de climatisation plus conventionnelles, situées en partie basse : les réfractaires au tout-tactile apprécieront ! Si l'ambiance est globalement sombre, voire austère, les assemblages sont soignés et les finitions noires laquées et chromées donnent un peu de relief à l'ensemble, le tout complété par des surpiqûres blanches assez discrètes.

Nos deux modèles sont aussi équipés de sièges baquet spécifiques d'excellente facture : garnis d'Alcantara, ils allient confort et maintien latéral en conduite sportive, et correspondent parfaitement à leur philosophie. Ils sont signés "Cupra" dans la León Cupra, et "Peugeot Sport" dans la 308 GTi, ce qui nous rappelle que ce modèle exclusif a été développé par le département Peugeot Sport du constructeur français.

Essai comparatif - Peugeot 308 GTi / SEAT Leon Cupra (2017)
Essai comparatif - Peugeot 308 GTi / SEAT Leon Cupra (2017)

Il est maintenant temps d'en prendre le volant !

Sous le capot, la León Cupra est équipée du nouveau 2,0 litres TSI de 300 chevaux et 380 Nm de couple, soit un gain de 20 chevaux par rapport à la précédente Cupra qui affichait 280 chevaux. Du côté de la 308 GTi, la mécanique ne change pas à l'occasion de son récent restylage : elle est animée par un 1,6 litre THP de 270 chevaux et 330 Nm de couple, mais selon les récentes rumeurs, Peugeot Sport préparerait une version encore plus puissante, qui pourrait avoisiner les 308 chevaux et 400 Nm de couple.

Nos deux modèles sportifs disposent de plusieurs modes de conduite qui exacerbent leurs performances : sur la León Cupra, le "Drive Profil" offre le choix entre cinq modes de conduite, dont le radical mode "Cupra", qui permet d'améliorer la réponse à l'accélérateur, de raffermir les suspensions et de rendre la direction plus consistante. Même chose sur la 308 GTi, avec le "Driver Sport Pack" qui permet également d'une simple pression sur le bouton "Sport" d'améliorer la réponse de l'accélérateur, et de rendre la direction plus consistante. Mais cette fonction ajoute aussi une sonorité amplifiée artificielle à bord, que l'on aurait aimé désactiver. Inutile de vous préciser que lors de notre essai, les modes Cupra et Sport étaient activés la majorité du temps !

Une fois au volant, la SEAT León Cupra est un vrai bonheur à mener : son train avant est incisif et semble rivé au sol, tandis que le train arrière n'est jamais dépassé par les événements, même avec les aides à la conduite (partiellement) désactivées. Le système autobloquant Haldex assure une excellente motricité, ce qui permet d'assurer la tenue de cap lors des sorties de virage, d'autant plus que les pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 offrent un grip latéral excellent.

Essai comparatif - Peugeot 308 GTi / SEAT Leon Cupra (2017)

Au niveau mécanique, la León Cupra offre 50 Nm de couple en plus que la 308 GTi, et celui-ci est disponible plus tôt au bénéfice de la réactivité à bas régime, même si elle s'essouffle plus vite dans les tours. Sur la française, la motorisation 1,6 litre THP offre un comportement semblable à un moteur atmosphérique, avec une montée en régime moins directe que sa rivale espagnole, mais avec une belle allonge qui se révèlera de plus en plus rageuse au fil de la montée dans les tours, et ce sans rupture de charge jusqu'à la zone rouge. Au niveau des accélérations, léger avantage à la León Cupra avec un 0 à 100 km/h abattu en 5,7 secondes (5,8 secondes en 5 portes) contre 6,0 secondes pour la 308 GTi, avec une vitesse de pointe identique sur les deux modèles (limitée électroniquement à 250 km/h).

Au volant de la 308 GTi, ses prestations sont également impressionnantes : le châssis de la française fait tout simplement figure de référence dans sa catégorie. Le train avant est absolument remarquable : il se place avec beaucoup de précision et semble pouvoir encaisser encore bien plus (Peugeot nous l'a prouvé avec la 308 R HYbrid, forte de 500 chevaux et 730 Nm de couple), sans jamais nous faire défaut. La motricité est également de haut niveau avec l'aide du différentiel à glissement limité Torsen, qui permet des sorties de courbes plus rapides et efficaces, tandis que le freinage est performant et endurant. Les pneus Michelin Pilot Super Sport offrent, ici aussi, un grip latéral parfait, même s'il faudra noter que le train arrière est légèrement mobile : de quoi s'amuser dans les virages sans pour autant partir à la dérive, la 308 restant une simple traction.

Au niveau des points négatifs, les deux sportives pêchent toutes les deux par leur boîte de vitesses : la León Cupra offre une boîte assez ferme, mais les débattements restent longs et les verrouillages sont approximatifs. Sur la 308 GTi, les débattements auraient également pu être un peu plus courts, mais précisons en revanche que les verrouillages sont parfaits. La compacte espagnole souffre également d'une direction paramétrique un peu légère en conduite dynamique, tandis que la française offre plus de précision et de fermeté, une fois le mode Sport activé.

Essai comparatif - Peugeot 308 GTi / SEAT Leon Cupra (2017)

En conclusion

Difficile de départager ces deux compactes sportives de référence, à la fois si proches mais si différentes. La 308 GTi est efficace, polyvalente et amusante à conduire, mais la León Cupra l'est tout autant, avec un comportement un peu plus incisif. S'il fallait désigner un vainqueur, ce serait la SEAT León Cupra qui remporterait ce comparatif : si elle est légèrement plus puissante et efficace, c'est surtout son prix d'appel qui fera la différence.

En effet, il vous faudra compter à partir de 38'700 € pour une Peugeot 308 GTi, face à un prix débutant à 35'160 € (35'510 € en cinq portes) pour une SEAT León Cupra. Un tarif plus attractif certes, mais il faudra toutefois noter que la León est moins bien fournie de série que la 308, et qu'il vous faudra débourser en plus 2453 € de malus écologique pour l'espagnole (158 g/km de CO2), contre seulement 410 € pour la française (139 g/km de CO2) !

Vous l'aurez compris, le match est très serré, et la rivalité entre les compactes sportives est loin d'être terminée : en effet, la nouvelle Renault Mégane R.S. sera prochainement commercialisée, et elle s'annonce déjà prometteuse... En attendant l'arrivée d'une hypothétique Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport plus puissante, pour enfin remettre les pendules à l'heure ?

Photos : Tran Ha / Motor1.com

 
Lire l'essai completVoir moins