Elle passe de 300 à 290 ch.

Dès le mois de septembre 2018, le cycle WLTP ou "Worldwide Harmonized Light Vehicle" entrera en vigueur. Ces nouvelles normes d'homologation forcent les constructeurs à revoir leur plan, c'est le cas avec Porsche par exemple qui est dans l'obligation de stopper momentanément la vente de certains de ses modèles. Volkswagen réduira également le temps de travail d'une à deux journées par semaine dans son usine de Wolfsburg entre fin juillet et fin septembre. Le constructeur a pris du retard dans l'homologation de ses véhicules et il devra stationner les véhicules en attente d'homologation dans le  futur aéroport de Berlin.

Vous aimerez aussi:

Le constructeur SEAT annonce de son côté que sa très efficace Leon Cupra 300 perdra quelques équidés. En effet, lors du restylage de la SEAT Leon Cupra, la sportive était passée de 290 ch à 300 ch, mais aujourd'hui, SEAT rebrousse chemin et décide de revoir la puissance du moteur 2,0 TSI à 290 ch. La SEAT Leon Cupra change également de nom, désormais, il faudra l'appeler SEAT Leon 290.

Les performances de la SEAT Leon Cupra seront donc en légère baisse, mais cela ne sera sans doute pas significatif. La version de 290 ch peut passer de 0 à 100 km/h en 5,7 secondes et atteindre une vitesse maximale de 250 km/h, elle reste donc assez redoutable ! L'une de ses concurrentes, la Peugeot 308 GTi, a quant à elle été retirée des chaines de montage. Là encore, Peugeot a décidé de stopper la production de la sportive de la fin du mois de juin au début du mois d'octobre à cause du cycle d'homologation WLTP. La Peugeot 308 GTi sera de retour, après avoir reçu un filtre à particules...

Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai Peugeot 308 GTi (2017)

La SEAT Leon Cupra face à la concurrence:

Source : Auto Express

 

 

 

Galerie: Essai SEAT León Cupra 300 (2017)